Retour

3000 $ pour aider une mère de famille atteinte d'un cancer et traitée en Allemagne 

Atteinte d'un grave cancer et de métastases au foie, Martine Duguay n'est pas seule à se battre pour sa survie. Au retour de son premier traitement de chimio-embolisation en Allemagne, la mère de famille de 37 ans a reçu 3000 $ d'un petit groupe qui s'est mobilisé, à Saint-Boniface, pour l'appuyer dans son combat.

Un texte d'Alexandre Duval

Martine Duguay a combattu un cancer du sein, il y a trois ans, subissant même l'ablation du sein gauche. Depuis, elle semblait sur la voie de la rémission. Tout a basculé en septembre, alors qu'elle se faisait enlever les ovaires par mesure préventive.

« Lors de l'intervention, on a détecté quelque chose au foie et à force [de faire] des examens un peu plus précis et poussés, on a vu que j'avais huit métastases au foie et j'avais aussi plusieurs nodules sur les poumons », raconte-t-elle.

Alors qu'elle était condamnée à ne recevoir que de la chimiothérapie palliative, au Québec, Martine Duguay a décidé de jouer le tout pour le tout et d'opter pour la chimio-embolisation, en Allemagne.

Combattre le mal par la racine

La mère de cinq enfants voulait traiter son cancer, ses métastases au foie et ses nodules aux poumons plutôt que de se résigner à ralentir la progression de la maladie.

« Ici [au Québec], c'est très sombre, dit-elle. Les pronostics, c'est de prendre de la chimio palliative et au fur et à mesure, les symptômes vont [apparaître] parce que le cancer va se propager un peu partout et on va essayer de diminuer les symptômes, mais ça s'en va vers la mort, ce qu'on fait ici. »

Martine Duguay a reçu ses premiers traitements, cette semaine, à l'hôpital universitaire de Francfort. Elle devra retourner en Allemagne en novembre et en janvier pour poursuivre sa chimio-embolisation. Même avec cette méthode, elle sait que rien n'est garanti, mais tous les espoirs sont permis.

« Je ne m'attends pas à ce que je sois guérie et le Dr. Vogl, ce n'est pas ça qu'il me fait croire non plus [...] Ce que ça fait, par contre, c'est que ça peut nous prolonger drôlement longtemps », dit-elle.

Des traitements totalisant 60 000 $

Les traitements de chimio-embolisation consistent en l'injection d'un médicament directement dans le foie, là où logent les métastases de Martine Duguay. Pour ce faire, le médecin doit utiliser un cathéter qu'il fait entrer par l'aine de sa patiente.

« Ensuite, ils injectent la chimio-embollisation directement sur le foie et ils bloquent aussi, avec un autre produit, les artères pour que les métastases n'aient plus de sang, n'aient plus de nutriments pour se nourrir et continuer à grossir », illustre Martine Duguay.

Le coût des traitements de chimio-embolisation est toutefois exobitant. Chacun de ses trois voyages en Allemagne lui coûtera jusqu'à 20 000 $, pour un total d'environ 60 000 $.

La somme est considérable, mais un petit groupe de personnes de Saint-Boniface, dans la MRC de Maskinongé, a décidé de mettre l'épaule à la roue, au cours de la fin de semaine.

Samedi, ils ont récolté 3000 $ alors qu'ils ne s'attendaient à recueillir que quelques centaines de dollars. À ces dons, il faut ajouter les 12 000 $ qui ont été recueillis jusqu'à maintenant sur le site de sociofinancement YouCaring.

« Tout le monde répond à l'appel, à notre cri du cœur [...] On est vraiment content », lance-t-elle au nom de sa famille.

Des nouvelles en novembre

Dans un peu plus d'un mois, lorsqu'elle retournera à Francfort pour poursuivre ses traitements, Martine Duguay connaîtra le niveau d'efficacité de la chimio-embolisation qu'elle vient de recevoir.

« Je devrais avoir une bonne évaluation des résultats [...] durant les six semaines d'attente [...] Ils vont évaluer ce que ça aura donné sur les métastases », dit-elle.

« Si les résultats sont bons, ce qu'on espère, en janvier je devrais y retourner une troisième fois, à ce moment-là pour les traitements au laser », ajoute Martine Duguay.

Avec la collaboration de Claudie Simard.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine