Retour

70 réfugiés syriens à Trois-Rivières d'ici fin février 

Trois-Rivières devrait finalement accueillir environ 70 réfugiés syriens d'ici la fin février selon le Cabinet du ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau. Les villes de Drummondville et de Victoriaville recevront respectivement 70 et 50 réfugiés.

Un texte de Pierre-André Cloutier

Trois-Rivières, Drummondville et Victoriaville font partie des 13 villes québécoises qui accueilleront des réfugiés syriens. Parmi les quelque 190 réfugiés qui s'installeront en Mauricie et dans le Centre-du-Québec, 80 arriveront d'ici la fin de l'année 2015. Ils seront tous pris en charge par le gouvernement. 

Trois-Rivières accueillera une trentaine de réfugiés syriens d'ici le 1er janvier. Un nombre réaliste, selon le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque.

En tout, le Québec va accueillir 3 650 réfugiés d'ici la fin de l'année, dont 2 900 seront pris en charge par le biais du programme de parrainage privé. 3 650 autres réfugiés arriveront au Québec l'an prochain. 

L'opération coûtera 29 millions $ cette année à Québec. Le gouvernement Couillard affirme avoir déjà amorcé des discussions avec Ottawa à ce sujet.

Hier, Ottawa a annoncé que l'arrivée des 25 000 réfugiés allait s'étendre jusqu'à la fin février. Le ministre fédéral, John MacCallum, a toutefois indiqué que 10 000 d'entre eux arriveront au pays d'ici le 31 décembre. 

Un délai apprécié

Le directeur général du Service d'accueil des nouveaux arrivants de Trois-Rivières, Ivan Suaza, a salué la décision d'Ottawa de ralentir la cadence.

Selon lui, la population s'inquiétait qu'autant de réfugiés syriens débarquent au pays en si peu de temps.

Ivan Suaza ajoute que 60 appartements ont déjà été désignés pour loger les réfugiés à Trois-Rivières. Le directeur général du SANA devrait d'ailleurs se rendre à Toronto, ce week-end, où tous les organismes d'accueil du pays feront le point.

Victoriaville se dit prête

Le conseiller municipal et président de la Table en immigration de Victoriaville et région, Patrick Paulin, assure que sa municipalité accueille 80 réfugiés chaque année, sans problème.

La Table en immigration de Victoriaville se prépare depuis le mois d'octobre à recevoir les réfugiés syriens. Selon Patrick Paulin, tout est prêt, notamment du côté des services en santé et services sociaux.

Une dizaine d'interprètes ont aussi été trouvés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine