Retour

Accident à La Tuque : une lueur d'espoir pour les parents de Michaël Lapointe

L'enquête concernant la mort de Michaël Lapointe en septembre dernier après une tragique sortie de route à La Tuque pourrait bien être relancée. Ce changement de cap intervient à la suite de pressions faites auprès de la Sûreté du Québec (SQ).

La médiatisation de l'histoire en début de semaine a fait bouger les choses, de sorte qu'une avocate a décidé de représenter bénévolement les parents de la victime. Me Mélanie Ricard a rencontré la SQ pour lui transmettre des informations.

Si l'enquête est relancée, il n'est pas dit qu'elle mènera nécessairement au dépôt d'accusations. Me Mélanie Ricard envisage donc le dépôt d'une plainte privée permettant de porter des accusations contre ceux qui ont fait ou ordonné les travaux.

Rappel des faits

Le 30 septembre dernier, un véhicule s'est retrouvé dans une rivière dans le secteur de Lac-à-Beauce près de La Tuque.

Le conducteur, Michaël Lapointe 21 ans, a vu trop tard une courbe très prononcée sur la route. Le garde qui s'y trouvait pour éviter que les véhicules tombent dans la rivière avait été retiré. Le jeune homme a finalement perdu la vie.

Ses parents soutiennent que ceux qui ont retiré le garde pour exécuter des travaux ont fait preuve de négligence et souhaitent que des accusations soient déposées.

« Ça fait 4 mois qu'on est assis sur un divan, qu'on attend qu'il y ait des développements puis il n'y en a pas », dit la mère de Michaël Lapointe, Johanne Brodeur.

Les parents souhaitent la relance de l'enquête, surtout pour éviter qu'un drame comme celui qui a chamboulé leur vie ne se reproduise.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine