Retour

Accident de travail mortel au dépôt à neige de Trois-Rivières

Une opération de déchargement de la neige s'est terminée de façon dramatique au dépôt à neige de Trois-Rivières peu avant 2 h 25 jeudi. Un camionneur de 52 ans est mort enseveli sous un chargement de neige.

Un texte de Michel Saba

Le camionneur venait d'arriver au dépôt à neige de la rue Bellefeuille, où il apportait un chargement, lorsque l'accident est survenu. Il aurait été coincé entre son camion et une souffleuse à neige, indique la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). Il aurait été enseveli sous une « avalanche » alors qu'il était coincé entre les deux véhicules, selon la ville de Trois-Rivières.

Le camionneur était au service de l'entreprise André Bouvet ltée de Bécancour.

Un périmètre de sécurité a été établi autour du lieu où s'est produit l'accident.

Le reste du site a été ouvert toute la nuit. Il est ouvert en ce moment.

Carole Arbelot, porte-parole de la Sécurité publique de Trois-Rivières

Un inspecteur de la CNESST a été dépêché sur les lieux « afin d'en connaître plus sur les circonstances de l'accident et d'exiger, s'il y a lieu, des correctifs », explique la porte-parole de l'organisme gouvernemental, Nicole Roy.

Les camionneurs sont sous le choc

Un camionneur qui conduit un camion de déneigement depuis 17 ans avait la gorge nouée en sortant du dépôt à neige.

Le gars il rentre hier soir pour venir travailler. Il doit avoir une famille, probablement, puis des enfants.

Un camionneur à sa sortie du site

« J'aime mieux ne pas en parler. Ça fait bizarre. C'est assez ordinaire », se désole-t-il.

Des mois d'enquête

Les enquêtes de la CNESST sont d'une durée d'environ six mois. « De façon générale, nos inspecteurs interrogent les témoins, s'intéressent aux méthodes de travail utilisées, aux équipements, à la supervision des travailleurs, ainsi qu'à leur formation et leur expérience de travail », explique Nicole Roy.

C'est au terme de l'enquête que les causes de l'accident seront diffusées.

Plus d'articles

Commentaires