Retour

Accident mortel à La Tuque : la famille est dévastée et cherche des explications

La famille Deschamps est sous le choc d'avoir perdu deux membres de sa famille, tout juste après le temps des fêtes. Stéphanie Deschamps, 38 ans, et sa fille Lexann ont perdu la vie mercredi sur la route 155 à La Tuque.

Un texte de Marilyn Marceau

La soeur de Stéphanie Deschamps et marraine de la fillette de 10 ans affirme que toute la famille est bouleversée par leurs morts subites.

Karine Deschamps, qui habite à Lac-Bouchette, explique que les proches sont « sans mots » et ressentent une « grande tristesse ».

« C’est difficile pour tout le monde, mes enfants, mon conjoint, mon frère, ses enfants, mes parents, tout le monde qui a connu ma soeur, tout le monde est atterré… », affirme-t-elle.

Mercredi, vers 11h30, la mère a perdu le contrôle de son véhicule et frappé de plein fouet un véhicule utilitaire sport (VUS) qui arrivait dans l’autre direction. Stéphanie et sa fille rentraient à Lachine après avoir passé du temps au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Une courbe dangereuse

Le maire de La Tuque emprunte régulièrement cette courbe sur la 155, qui est située tout près de l’entrée de la ville. Selon lui, les automobilistes ont parfois l’impression « d’être déportés, parce qu’elle ne penche pas du bon bord ».

Deux accidents, dont celui-ci sont d’ailleurs survenus cette semaine sur cette partie de la route qui est une courbe en pente.

La courbe est mal faite, il faut porter une attention spéciale.

Normand Beaudoin, maire de La Tuque

Il affirme qu'il y a quelques années, le ministère des Transports avait demandé à la Ville quelles améliorations elle souhaitait voir sur la 155 et cette courbe avait été mentionnée.

Le maire Normand Beaudoin compte relancer le MTQ sur cette question dès lundi, après la période des vacances.

« Je vais faire de la pression encore au ministère pour qu’ils ne mettent pas juste cela dans les cartons, mais qu’ils travaillent dessus », dit-il.

Analyse du MTQ

Des agents du ministère des Transports se sont rendus sur le lieu de l’accident pour procéder à des analyses jeudi.

À la lumière des résultats, des modifications pourraient être effectuées, par exemple dans la signalisation.

« Il y a plusieurs éléments à considérer, ça peut être des facteurs qui relèvent du Ministère, l’entretien de la route, la configuration de route ou on peut parler de signalisation », explique le porte-parole du ministère des Transports du Québec en Mauricie, Jean Lamarche.

En entrevue à TVA, le père de Stéphanie Deschamps, Daniel, a blâmé le mauvais déneigement pour expliquer l’accident qui a emporté sa fille et sa petite-fille.

Le ministère des Transports avait décidé que la route 155 serait déneigée plus étroitement cet hiver. Le tollé soulevé par cette décision avait forcé le ministère à faire marche arrière.

Plusieurs camions semi-remorques circulent sur cette route de la Mauricie qui se rend jusqu’au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine