Retour

Affaire Vadeboncoeur : deux des quatre policiers blanchis par le Commissaire à la déontologie

Barbara Provencher et Marc-André St-Amand, impliqués dans l'arrestation musclée d'Alexis Vadeboncoeur à Trois-Rivières, en février 2013, ont été blanchis par le Commissaire à la déontologie policière, a appris Radio-Canada. Dominic Pronovost et Kaven Deslauriers devront quant à eux faire face au Comité de déontologie policière.

Dans sa décision rendue le 11 mai, le Commissaire à la déontologie policière, Me Marc-André Dowd, mentionne que les policiers Deslauriers et Pronovost ne se sont pas comportés de manière à préserver la confiance et la considération que requièrent leurs fonctions.

Ce qui va à l’encontre de l’article 5 du Code de déontologie des policiers du Québec, fait valoir Me Dowd.

Les images de l’arrestation d’Alexis Vadeboncoeur, qui ont été captées par des caméras de surveillances du Cégep de Trois-Rivières, avaient fait le tour du monde.

On voit l’accusé se mettre à plat ventre sur le sol d'un stationnement, alors qu'il est encerclé par des véhicules de police.

Quatre policiers du Service de police de la Ville de Trois-Rivières se dirigent vers lui et se mettent à lui asséner des coups pendant près de trente secondes avant de le faire monter à bord d'un véhicule de police.

En ce qui concerne l’utilisation de la force, lors de l’arrestation d’Alexis Vadeboncoeur, le dossier fait toujours l'objet d'une enquête en déontologie.

Réactions

Le président du syndicat des policiers de Trois-Rivières, Louis Lesage, affirme pour sa part que les deux agents qui ont été blanchis par le Commissaire à la déontologie poussent un soupir de soulagement après avoir vécu beaucoup de pression.

Par ailleurs, Louis Lesage ne peut pas commenter la situation des deux autres agents, Dominic Pronovost et Kaven Deslauriers, qui devront se présenter devant le comité de déontologie au cours des prochains mois.

Le directeur général du Service de police de la Ville de Trois-Rivières, René Martin, ne commentera pas la décision du Commissaire à la déontologie policière pour l’instant.

Joint au téléphone, il indique qu’il doit d’abord formuler des recommandations aux élus municipaux, ce qui pourrait prendre plusieurs semaines

Rappelons que c’est le conseil municipal qui a décidé à l’époque de suspendre et congédier les agents impliqués dans cette affaire.

31 jours de procès

À l’issue d’un procès au criminel qui aura duré 31 jours, trois des quatre policiers accusés d’avoir tabassé Vadeboncoeur ont été acquittés de tous les chefs d’accusation qui pesaient contre eux.

Barbara Provencher, Dominic Pronovost et Marc-André St-Amand ont été déclarés non coupables.

Le juge Steve Magnan a déterminé qu’ils ont utilisé la force nécessaire pour cette intervention considérée « à haut risque ».

Dans son jugement, il a cependant reproché à Kaven Deslauriers d'avoir outrepassé les limites.Le policier a été reconnu coupable de voie de fait simple à l'endroit d'Alexis Vadeboncoeur.

Deslauriers a ensuite obtenu une absolution conditionnelle après avoir porté cette décision en appel.

D'après les informations de Maude Montembeault

Plus d'articles