Retour

Affaire Vadeboncoeur : le procès ajourné quelques heures

La 12e journée du procès des quatre policiers accusés d'avoir tabassé Alexis Vadeboncoeur en février 2013 a été marquée par un ajournement de plus de deux heures en avant-midi.

Les avocats des quatre policiers étaient prêts à poursuivre la présentation de la défense à leur arrivée au palais de justice de Trois-Rivières quand l'audience a été ajournée pour leur permettre de vérifier un fichier informatique.

Ce qui devait durer une dizaine de minutes aura pris tout l'avant-midi et le mystère plane sur cet élément de preuve.

Quand le procès a repris, vers 11 h 20, la policière Amélie Belanger a raconté ce qu'elle a vu lors de l'intervention de ces collègues.

Elle a affirmé qu'elle n'avait été témoin d'aucun coup lors de cette intervention.

La policière s'est contentée de raconter qu'elle avait mis les menottes à Alexis Vadeboncoeur et qu'elle se souvient que le suspect résistait à arrestation.

D'après les informations de Pierre Marceau

Plus d'articles