Retour

Agrandissement de la résidence Sainte-Famille pour accueillir trois communautés religieuses

La résidence Sainte-Famille, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, sera agrandie pour accueillir les Carmélites, les Ursulines et les Filles de Jésus, qui quitteront leur couvent l'an prochain.

Un texte de Camille Carpentier

Les travaux de construction qui nécessitent un investissement de 15 millions de dollars ont déjà commencé. Les sœurs y emménageront dès l’automne 2018. La résidence comptera 143 nouveaux logements ainsi que des unités de soins spécialisés. La résidence actuelle compte 74 logements.

Le promoteur et propriétaire de la résidence, Guy Dion, travaille avec les religieuses depuis près de trois ans sur ce projet.

« J'attendais d'avoir l'opportunité et quand l'opportunité des sœurs est arrivée, on a mis tout ça ensemble pour pouvoir faire le projet plus vite », explique-t-il.

Les trois congrégations comptent près de 190 religieuses. Environ 115 logements seront réservés pour les Ursulines et les Carmélites ainsi que pour les Filles de Jésus qui ont besoin de soins médicaux. Celles qui n’en ont pas besoin iront rejoindre leurs consœurs au cours des prochaines années.

Une cinquantaine d’emplois seront créés dans la foulée de l’agrandissement de la résidence Sainte-Famille.

Un déménagement nécessaire

La majorité des religieuses étant vieillissantes, il était devenu essentiel pour elles d’avoir des soins spécialisés à proximité. Il était également devenu difficile d’entretenir les couvents dans lesquels les communautés religieuses résident depuis plus de 100 ans.

« C'est une journée touchante, parce que, bien sûr [on pense] au départ de nos soeurs qui quittent leur maison, dit Cécile Dionne, supérieure générale des Ursulines. Mais en même temps, c'est la joie de nous retrouver dans un si bel endroit, avec un promoteur qui nous a promis de prendre bien soin de nos sœurs. »

Dans le cas des Ursulines, l’édifice aurait nécessité des mises aux normes qui auraient représenté des investissements importants. Il était donc plus sage, selon Cécile Dionne, d’emménager dans un nouvel édifice.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine