Les femmes sont de plus en plus présentes en agriculture, mais leur parcours et leurs besoins sont différents. Pour trouver comment mieux les épauler, un centre de recherche établi au Cégep de Victoriaville lance un appel aux agricultrices de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Un texte de Claudie Simard

Dès le mois de septembre, le Centre d’Innovation Sociale en Agriculture du Cégep de Victoriaville souhaite organiser des groupes de discussions.

« On veut documenter la réalité des femmes, on veut les emmener à réfléchir sur leurs conditions, leur mode de vie et en bout de ligne on veut vraiment que ça débouche sur des services concrets, collectifs » a expliqué la chercheuse Lucie Veillette, en entrevue à l’émission Facteur matinal.

L’équipe de recherche est convaincue que les résultats de cette recherche pourront aider la relève agricole, mais aussi aider les femmes à s’intégrer dans le milieu agricole.

Lucie Veillette estime que depuis environ dix ans, le tiers des établissements agricoles sont réalisés par des femmes.

Groupes de discussion

Son équipe est à la recherche d’une trentaine de femmes du Centre-du-Québec et de la Mauricie.

« On cherche des femmes de tous âges et de parcours différents, tout type de production, qu’elles soient déjà établies ou qu’elles soient en voie de l’être, on veut vraiment avoir une vision large et on veut avoir une perspective intergénérationnelle », explique Lucie Veillette.

Les rencontres auront lieu en petits groupes de 7 à 10 personnes dès le mois de septembre.

Les rendez-vous sont prévus à Victoriaville, cependant l’équipe de recherche est prête à se déplacer en Mauricie si un groupe y est formé.

Les personnes intéressées doivent contacter la chercheuse Lucie Veillette au Centre d’Innovation Sociale en Agriculture du Cégep de Victoriaville.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine