Retour

Alexis Vadeboncoeur n'aurait pas reçu de coups au moment d'être menotté selon un expert

L'expert de la défense au procès des quatre policiers accusés de brutalité à l'endroit d'Alexis Vadeboncoeur estime que l'agent Pronovost ne lui a pas donné de coups au moment de le menotter, le 2 février 2013.

Le professeur Denis Rancourt est spécialiste en bio mécanique à l'Université de Sherbrooke.

Depuis jeudi, il décortique image par image la vidéo captée par la caméra de surveillance du Cégep de Trois-Rivières.

Les quatre policiers sont accusés notamment de voies de fait sur Alexis Vadeboncoeur et de fabrication de faux rapports.

Cet expert de la défense vient contredire les propos de l'expert de l'école nationale de police, Bruno Poulin, qui a témoigné pour la poursuite au début du procès.

Depuis le début de son témoignage, Denis Rancourt s'est employé à minimiser soit la force des coups portés, soit leur existence même.

L'expert Denis Rancourt prétend que la vidéo de surveillance comporte des pièges en raison de la faible fréquence des images.

Selon lui, la vidéo montre seulement 7,5 images par seconde, ce qui donne l'impression que les gestes posés sont plus rapides qu'ils ne l'ont été en réalité.

D'après les informations de Pierre Marceau

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine