Retour

Allégations d'inconduites sexuelles de la part de Robert Trudel : une enquête interne pour faire la lumière

Les réactions aux allégations d'inconduites sexuelles à l'endroit de Robert Trudel sont nombreuses dans la région. C'est au tour du conseil d'administration de la Cité de l'Énergie de prendre la parole. L'équipe a annoncé jeudi qu'elle déclenche une enquête pour faire la lumière sur cette affaire.

L’équipe de la Cité de l’Énergie affirme qu’une enquête interne sera menée à la suite de laquelle, si nécessaire, elle prendra des mesures en conséquence.

Le conseil d’administration réitère « son engagement de promouvoir un environnement de travail sain à son personnel et de lutter contre tout comportement inapproprié, et il continuera d’agir en conséquence. »

Pour l’instant, aucune entrevue ne sera accordée aux médias.

L’entente relative au spectacle Nezha est maintenue, le public de Shawinigan pourra découvrir cette nouvelle création et le travail entre les deux équipes se poursuivra d'ici là.

De nombreuses réactions

Le ministre du Commerce international et député de la circonscription de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne était de passage à Trois-Rivières jeudi.

Il affirme que sa priorité est d'assurer le bon fonctionnement de l'attrait touristique populaire à l'aube de la saison estivale. « [La Cité de l’Énergie], c’est un pilier récréotouristique dans notre région et évidemment, on va continuer de travailler avec eux comme la saison s’en vient », a-t-il affirmé.

De son côté, Tourisme Mauricie a fait parvenir une note à ses employés dans laquelle les coordonnées du CALACS sont inscrites.

Rappelons que cinq femmes se sont confiées à Radio-Canada. Elles disent avoir été victimes d'inconduites à caractère sexuel, d'intimidation ou de harcèlement de la part du directeur général de la Cité de l'énergie de Shawinigan, Robert Trudel. Aucune plainte n'a cependant été déposée à la police pour le moment.

Plus d'articles