Retour

Amphithéâtre Cogeco : entente de règlement pour une poursuite de 4 M$

Le Groupe ADF et la Ville de Trois-Rivières sont parvenus à une entente en lien avec les dépassements de coûts dans la construction de l'Amphithéâtre Cogeco. Le règlement à l'amiable prévoit que la Ville verse 825 000 $ (taxes exclues) au Groupe ADF, qui poursuivait Trois-Rivières et deux autres entreprises pour 4 millions de dollars.

Un texte de Marilyn Marceau

« On est très très content », a déclaré le maire Yves Lévesque en marge de la séance du conseil municipal lundi soir. Il a tenu à préciser que le montant inclut les frais de retenue de contrats, qui s’élèvent à 470 000 $.

Trois ans et demi après le début du lititge, ils sont parvenus à une entente lors d’une conférence de règlement à l’amiable le 8 juin dernier. Elle devra être acceptée par la Cour supérieure du Québec avant que le dossier puisse être réellement clos.

Autres poursuites

En octobre 2014, la Ville avait dû verser peu plus de 822 000 $ au groupe ADF en lien avec les travaux de toitures. C’est donc plus de 1,6 million de dollars que Trois-Rivières a dû verser à cette entreprise, mais le maire ne regrette pas que le Groupe ADF ait été choisi pour construire l’Amphithéâtre.

« Quand vous regardez le deuxième soumissionnaire, il était à je pense à 3 millions de plus qu’ADF. Oui on a eu une saga avec ADF, mais on a eu l’Amphithéâtre quand même, ça s’est fait dans les règles de l’art, avec des poursuites », a déclaré Yves Lévesque.

Le Groupe AFD poursuivait aussi Dessau et Pluritec qui devront verser près de 350 000 $ à l’entreprise dans le cadre de ce même litige.

Le maire de Trois-Rivières affirme qu’il reste des réclamations à régler en lien avec les travaux, mais que ce litige était le plus gros.

La construction de l’Amphithéâtre Cogeco a coûté plus de 60 millions de dollars.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine