Retour

Amphithéâtre Cogeco : plus de revenus et plus de dépenses

Radio-Canada a appris que les ventes de billets à l'Amphithéâtre Cogeco ont généré plus de 6 millions de dollars cet été soit une hausse de près de 700 000 $ par rapport à 2015.

Toutefois même si les recettes sont en hausse, le montant en frais de gestion de base versé par la Ville à la Corporation des événements de Trois-Rivières a lui aussi augmenté passant de 1,5 million de dollars à 1,8 million de dollars.

La Corporation des événements de Trois-Rivières explique que ces 300 000 $ supplémentaires ont permis de payer les intérêts sur le mobilier acheté l'année précédente, mais que les frais d'exploitation sont demeurés inchangés.

Les frais de gestion et d'exploitation n'incluent pas les coûts de l'amphithéâtre ou de son entretien, ni même d'électricité qui sont assumés par la Ville.

Le directeur général, Steve Dubé, affirme que plus on a de spectacles d'envergure, plus les cachets des artistes sont importants.

« Dans le meilleur des mondes, on arriverait à avoir un surplus assez intéressant pour être capable de diminuer l'apport de la Ville et qu'à un moment donné la corporation soit de plus en plus autonome au niveau financier », explique-t-il.

Il précise que ça fait seulement deux ans que son équipe est en place et que l'Amphithéâtre est en opération. « C'est ce qui serait souhaité. Maintenant, est-ce qu'on va être capable de le faire? », se questionne le directeur général en ajoutant que l'objectif de l'Amphithéâtre est surtout de générer des retombées économiques positives. « Déjà après deux ans, on peut dire que l'amphithéâtre a joué son rôle de catalyseur », soutient-il.

Même s'il est conscient qu'on ne vise pas la rentabilité, le conseiller du district Marie-de-l'Incarnation, Jean-François Aubin, souhaiterait que la corporation parviennent à boucler ses activités à même ses recettes ou du moins sans augmentation la part de la Ville à son financement.

« On était dans une époque de rodage, donc il y avait des ajustements à faire, dit-il, mais je pense qu'avec ce qu'il y a cette année, je ne vois pas pourquoi on devrait augmenter davantage les autres années. »

Une autre hausse des frais de gestion de base versés à la corporation de Trois-Rivières a été demandée en 2017 pour les activités de cabaret à l'amphithéâtre, Ce sera aux élus de trancher dans le cadre du budget à venir.

Plus d'articles