Retour

Andréanne Langlois et Hugo Houle remportent les grands honneurs du sport régional

Douze athlètes de la Mauricie ont été récompensés au 35e Gala Sport-Hommage Desjardins, samedi soir à Espace Shawinigan.

Andréanne Langlois en canoë-kayak et Hugo Houle en cyclisme ont été récompensés à titre d'athlètes de niveau international pour leur participation aux jeux olympiques de Rio.

Pour une deuxième année consécutive, la championne de taekwondo Viviane Tranquille a été nommée athlète féminine de niveau canadien en sport individuel.

Le défenseur des Cataractes de Shawinigan, Samuel Girard a reçu le prix d'athlète masculin de niveau canadien en sport collectif.

C'est Carrie-Ann Auger qui a raflé le même prix du côté féminin, grâce à son année remarquable en basketball avec les Diablos du Cégep de Trois-Rivières.

L'équipe de hockey Les Patriotes de l'Université du Québec à Trois-Rivières a raflé le prix de l'équipe par excellence de l'année 2016.

Le sport collectif en nouveauté

Les catégories de sport collectif ont été ajoutées au lot de trophées remis lors de la cérémonie. Pour le président de la corporation Sport-Hommage Mauricie, André Beauchesne, l'ajout des athlètes en sport collectif était inévitable.

« On honore depuis des années justement le sport individuel et évidemment, on est également des coéquipiers quand on fait partie d'un quatuor de curling, de hockey ou de baseball, explique André Beauchesne. Alors à ce moment-là, on voulait faire une place aux coéquipiers parce qu'ils ont une importance phénoménale », ajoute-t-il.

Les athlètes qui sont repartis avec un prix Desjardins ont reçu 11 000 $ en bourses pour les aider dans leur cheminement professionnel.

Une athlète inspirante

En voyant le reportage fait par Radio-Canada sur Odélie Boudreau, Sport Hommage Mauricie a décidé de lui remettre un prix hommage.

La jeune fille de 13 ans de l'Académie Les Estacades est pratiquement aveugle, ce qui ne l'empêche pas d'étudier dans le programme sport-études, profil taekwondo.

Avec les informations d'Olivier Caron

Plus d'articles

Commentaires