Retour

Appuis à la communauté musulmane en Mauricie

Les messages d'amour et d'espoir sont nombreux au lendemain de l'attaque terroriste dans une mosquée de Québec. Des réactions qui agissent comme un baume pour le porte-parole de la mosquée de Trois-Rivières.

Un texte de Claudie Simard

Aujourd’hui est un jour de deuil et d’horreur pour Malik Hammadouche, porte-parole de la mosquée de Trois-Rivières.

En entrevue à Facteur matinal, il a déclaré être fier de voir les réactions qui fusent de partout dans le monde pour soutenir sa communauté qu’il qualifie de « humble et effacée », mais qui est aussi « stigmatisée depuis des années ».

Au Québec, non, nous ne sommes pas dans une société qui divise, ou raciste

Malik Hammadouche, porte-parole de la mosquée de Trois-Rivières

Les nombreux commentaires de soutien le rassurent : « Nous nous sentons déjà un peu plus entourés, mieux accueillis », a-t-il confié.

Vague de sympathie

L’évêque de Trois-Rivières, monseigneur Luc Bouchard, joint sa voix aux nombreuses réactions.

« Je désire exprimer toute ma compassion et je m’associe totalement à la douleur des proches et des familles des victimes, ainsi qu’à l’Église catholique de Québec, qui voit l’horreur frapper des frères et des sœurs de la communauté musulmane », a-t-il écrit dans un communiqué.

Le recteur de l’Université du Québec à Trois-Rivières, Daniel McMahon, a exprimé sa solidarité à la communauté musulmane de Trois-Rivières, plus particulièrement à ceux qui poursuivent des études ou travaillent à l’UQTR.

Au marché Al Farah, le propriétaire Ahmad Fawaz raconte que des gens de la communauté arabe viennent le voir car ils ne maîtrisent pas le français et souhaitent comprendre ce qui s'est passé.

Les Villes de Trois-Rivières et Shawinigan ont mis leur drapeau en berne.

L'Union des municipalités du Québec a également invité toutes les municipalités québécoises à mettre leur drapeau en berne jusqu'à nouvel ordre, à l'instar du gouvernement du Québec, qui a mis le drapeau de la province en berne devant l'Assemblée nationale.

Comme partout au Québec, la sécurité a été renforcée lundi à la mosquée de Trois-Rivières.

Des rassemblements de solidarité ont été organisés lundi à Trois-Rivières, Drummondville et Victoriaville. Au moins 200 personnes ont participé aux vigiles à Trois-Rivières.

Avec des informations de Marie-Pier Bouchard

Plus d'articles

Commentaires