Depuis la fin de la saison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), les directions d'équipes ont dans leur mire le plus gros événement hors glace du circuit Courteau : les assises annuelles de la ligue. Elles se tiennent chaque année dans une ville différente de la LHJMQ et cette année c'est à Shawinigan que ça se passe.

Une chronique de Jean Marc Robichaud

Avec le début des séries éliminatoires, les fins de parcours se succèdent à la vitesse grand V. D'abord, pour les équipes exclues des séries, ensuite pour celles qui les perdent. Bilan : plus de la moitié des formations de la ligue sont éliminées dès la première ronde. Se tournent-elles les pouces depuis le début du mois d'avril? Jamais de la vie!

Pendant que se rétrécit l'entonnoir des éliminatoires, on prépare la prochaine saison. Sitôt leurs bilans déposés, les directions d'équipes s'activent à la préparation du grand repêchage de juin. C'est le plus gros événement hors glace de la LHJMQ. Il se déroule cette année au Centre Gervais Auto, à Shawinigan.

Les assises

Si la conquête de la Coupe Memorial marque la fin d'une saison, les assises en initient une nouvelle. Dimanche dernier à Régina en Saskatchewan, le Titan d'Acadie-Bathurst, une équipe de la LHJMQ, a été couronné la meilleure équipe junior canadienne. C'est en liesse qu'on marquera le début d'un nouveau cycle en Mauricie.

Rencontres, conférences, banquet, discours sont au menu. On y trouve de tout et pour tout le monde. Du gérant d'équipement au propriétaire d'équipe en passant par les entraîneurs et la direction, sans oublier les partisans. Personne n'en repartira perdant : c'est la grande fête du hockey dans l'est du Canada!

Alors que le clou de l'événement sera le grand repêchage des joueurs midget samedi, une nouvelle période de transactions s'ouvre vendredi pour préparer le terrain.

Les transactions

Dans le cadre d'une année de hockey, trois périodes d'échanges sont permises : en juin, en août et en décembre. Des trois, c'est celle du temps des fêtes qui est la plus importante. Bien qu'elle se déroule sur trois semaines, ce qui s'y passe déborde à ce point, qu'en juin, on doit finaliser certaines des négociations initiées six mois plus tôt.

Les premiers échanges consignés sur le site de la LHJMQ ferment donc les livres de la précédente période. C'est ainsi qu'on voit les noms d'Antoine Morand et Jordan Maher passer de Bathurst à Halifax, tout comme celui de Justin Ducharme (BAT) partir vers Chicoutimi. Félix Lauzon passera des Tigres de Victoriaville aux Voltigeurs de Drummondville.

Il faut souligner qu'en juin, la durée consacrée aux transactions est très courte. Quelques jours seulement! Comme rien n'empêche les directeurs généraux d'entretenir de bonnes relations, les rumeurs d'échanges issues de ces jeux de coulisses fusent de partout en mai, au grand bonheur des amateurs et des journalistes.

D'ailleurs, un directeur général révélait en début de semaine avoir déjà eu plusieurs discussions importantes avec ses homologues.

Et il ne sera pas seul. Avant même l'ouverture officielle des échanges, les observateurs avaient déjà découvert que Maxime Comtois (VIC) serait un Voltigeur à Drummondville et que Mitchell Balmas (BAT) terminerait sa carrière junior au Cap-Breton contre un pont d'or versé au Titan.

Aussi, que Jimmy Huntington (VIC) partirait pour Rimouski, tout comme Olivier Garneau (QUE) et Cédric Paré (SNB) ou même qu'Édouard St-Laurent (BAC) s'en irait en Estrie. Et j'en passe.

Le repêchage

La fin d'une saison représente aussi pour une panoplie de joueurs de 19 ans la fin de leur parcours en hockey junior. De cette cohorte d'environ 150 joueurs, 54 seulement reviendront à l'automne. Trois au maximum pour chacune des dix-huit formations de la ligue. Le repêchage a pour fonction première de renflouer les effectifs des équipes de la LHJMQ.

Pour la seule journée de samedi, ce sont plus de 250 joueurs d'âge midget qui seront choisis par les formations de la LHJMQ au cours des quatorze rondes que dure une séance de repêchage.

Du lot, bon an, mal an, une centaine de recrues feront le saut au niveau junior. Mais gardez en tête que les plus convoitées sont celles des rondes de tête, notamment de la première. Ce qui occasionne ici aussi tout un jeu de coulisse pour se procurer ces précieux choix de repêchage. C'est la raison pour laquelle la plupart des observateurs s'attendent à une très longue première ronde samedi avant-midi. Les choix pourraient passer d'une main à l'autre plusieurs fois.

Il se peut fort bien que ce qui fut d'abord annoncé soit complètement inversé. Si tel est le cas, dites-vous bien que :

Soyez aux aguets, car lorsqu'une équipe sur le parquet annoncera demain un échange, ce ne sera que la pointe visible de la transaction.

Sur ce, bon repêchage!

Plus d'articles