Retour

Attaques au Burkina Faso : « C'est certain qu'on va y penser avant de partir »

Les attentats survenus vendredi dernier au Burkina Faso viennent teinter les préparatifs du prochain voyage humanitaire prévu par le groupe Song-Taaba de Victoriaville, un groupe lié à l'organisme Solidarité Nord-Sud des Bois-Francs.

Les attaques ne devraient pas changer les interventions prévues, selon le coordonnateur du projet, Richard Leroux. Depuis plusieurs années, il accompagne les groupes de volontaires à Doulou, un village situé à environ 150 kilomètres de Ouagadougou, où les attentats ont été perpétrés. Or, les événements tragiques pourraient susciter des craintes chez certains volontaires, concède-t-il.

Un groupe devrait normalement se rendre au Burkina Faso en décembre prochain. « J'ai hâte de rencontrer mon groupe », dit le coordonnateur Richard Leroux. « Je ne sais pas s'il y en a qui auront plus peur, mais c'est certain que ça va changer notre appréhension quand on va partir ».

Le groupe Song-Taaba coopère avec l'association de solidarité de Doulou pour soutenir des projets de développement.

Un coopérant de Song-Taaba au Burkina Faso

Un Québécois qui oeuvre au Burkina Faso au sein du groupe Song-Taaba s'est dit ébranlé par les attentats. Louis Grenier, qui habite Doulou, a suivi les événements par le biais des médias locaux.

Joint par téléphone, il s'est dit surpris de la tournure des événements. « Je vis dans une auberge qui s'appelle la Maison des projets qui abrite essentiellement des Français et des Occidentaux », relate Louis Grenier. « Quand on a appris la nouvelle on a été très surpris! On ne pensait jamais qu'un événement pareil pourrait se dérouler au Burkina Faso! »

Il ne sent pas que sa sécurité est menacée et ne compte pas cesser son implication pour le projet Song-Taaba, qui veut dire solidarité en mooré, une des langues principales du pays.

À l'Université du Québec à Trois-Rivières, une dizaine d'étudiants sont originaires du Burkina Faso. Ils ont préféré ne pas accorder d'entrevues à ce sujet, mais ils sont eux-aussi ébranlés par les événements.

Aucun voyage au Burkina Faso n'est prévu par les groupes scolaires de la région qui font des voyages humanitaires, du moins pas pour l'année à venir.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine