Retour

Au sommet des monts Gleason et Otis pour sensibiliser au don d'organes

Gravir une montagne pour le don d'organes, c'est le défi que plusieurs ont relevé dimanche sur une douzaine de sommets du Québec. En Mauricie et au Centre-du-Québec, le Défi Chaîne de vie a notamment eu lieu au mont Gleason à Tingwick et au mont Otis à Notre-Dame-de-Montauban.

En Mauricie, une quarantaine de personnes ont entrepris de gravir le mont Otis.

Jocelyn Grenier était du nombre, lui-même un double greffé du rein et du pancréas. Il a tenu à réaliser la montée de 3,5 kilomètres malgré sa condition physique diminuée par des années de diabète.

Le défi n'a pas été facile, mais il l'a réussi, sous les applaudissements de la quarantaine de personnes qui l'accompagnaient.

Pour Jocelyn Grenier, faire cette montée représente le chemin parcouru avant de recevoir une greffe. Il souhaite transmettre le message que c'est possible de passer au travers, même si l'attente est longue.

Au coeur du groupe se trouvait Justine, dont la cousine est décédée il y a trois ans, et qui a fait don de son coeur, de sa cornée, de ses poumons et de son pancréas.

Elle tenait à participer à ce défi pour montrer aux gens qu'il est important de signer leur carte de don d'organes.

Le Défi Chaîne de vie est associé au projet Chaîne de vie, qui est présenté aux élèves de 4e secondaire dans les cours d'anglais, qui a pour but de sensibiliser les jeunes, la relève, à l'importance du don d'organe et au fait d'en parler avec sa famille.

D'après les informations de Valérie Houle

Plus d'articles