Michaël Bournival n'a toujours pas reçu de nouvelles du Canadien de Montréal. Le joueur de hockey de Shawinigan nage dans l'incertitude, alors que plusieurs autres joueurs de la formation montréalaise ont déjà été rappelés.

Un texte de Marilyn Marceau

« Ça ne m'inquiète pas, on va voir ce qui va se passer, pour moi je me concentre sur l'entraînement », affirme l'attaquant de 24 ans. « Si ce n'est pas avec le Canadien, ce sera ailleurs », ajoute-t-il.

Michaël Bournival, qui a été recruté par le Canadien en novembre 2010, a bon espoir de pouvoir continuer à vivre de sa passion, le hockey.

« La seule chose que je contrôle, c'est ma préparation et c'est ce que je fais présentement », a-t-il déclaré en entrevue à l'émission Chez nous le matin.

Le contrat de Bournival avec le Canadien se termine le 1er juillet.

Des moments difficiles

Michaël Bournival a subi deux commotions cérébrales en moins d'un an : une en janvier lors d'un match avec le club-école du Canadien, les IceCaps de Saint-Jean à Terre-Neuve, et une autre en mars 2015. Il a donc très peu joué durant la saison 2015-2016.

Le Shawiniganais affirme qu'il n'aura aucune séquelle à la suite de ces commotions. Il a été traité par le docteur Jeffrey Kutcher au Michigan, ce qui le rassure car c'est l'« un des meilleurs [spécialistes en commotions cérébrales] en Amérique du Nord », dit-il.

« Ça va très bien, ça fait longtemps que je ne me suis pas senti de même », ajoute le joueur.

Michaël Bournival avoue que les mois au cours desquels il a dû se priver de jouer au hockey ont été très difficiles.

« Ça a été des moments difficiles et je suis content qu'ils soient derrière moi », dit-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine