Retour

Baisse des cas de conduite avec les facultés affaiblies en motoneige

Alors que la saison de motoneiges tire à sa fin, seulement deux cas de conduite avec les facultés affaiblies ont été recensés en Mauricie et dans Lanaudière depuis le début de l'année.

Des données obtenues par Radio-Canada indiquent que pour l'instant, seulement 13 arrestations ont été effectuées dans l'ensemble de la province en 2018.

Il s'agit d'une baisse substantielle par rapport à la période comprise entre 2014 et 2017, où le nombre de cas était passé de 51 à 39.

Ces chiffres surprennent le président du Club de motoneiges du comté de Champlain, Normand Drolet. Il réclame plus de patrouilles pendant la nuit pour enrayer le problème, et ce, même s'il est normalement interdit de circuler dans les sentiers après minuit.

« Les surfaceurs de nuit, ils les voient passer des fois, raconte M. Drolet. Il y en a qui arrêtent, qui leur jasent ça et qui sont des fois pas en état. C'est sûr, c'est de nuit! »

Des habitudes qui changent

Pourtant, son opinion n’est pas partagée par tous. Selon le patrouilleur provincial Francis Jacques, les motoneigistes sont aujourd’hui plus prudents.

« Il y a beaucoup moins de consommation d'alcool qui en avait auparavant, observe M. Jacques. Certainement parce que les gens sont obligés de rentrer plus tôt. [...] On a plusieurs relais qui vendaient de l'alcool qui nous ont dit qu’ils n’étaient plus intéressés à être relais parce qu'ils n'avaient plus autant de clientèle. Ceux qui ont des repas et ces choses-là, eux autres, ils ont encore une très bonne clientèle et même, une clientèle qui s'améliore. »

La Sûreté du Québec refuse pour l'instant de commenter ces statistiques. Il faudra donc attendre la fin de 2018 pour confirmer une tendance à la baisse des arrestations.

Plus d'articles