Retour

Bois d'oeuvre : espoir d'une entente en Mauricie

Les acteurs de l'industrie forestière en Mauricie ont suivi de près la rencontre entre le premier ministre canadien Justin Trudeau et le président américain Barak Obama. Ils souhaitent que les deux pays trouvent un terrain d'entente au sujet du commerce du bois d'oeuvre.

Environ 65 % de la production de Rémabec, qui a une scierie à Saint-Roch-de-Mékinac en Mauricie, est exportée en sol américain, d'où l'importance pour des entreprises comme celle-ci de s'assurer d'avoir le meilleur accès possible à ce marché.

Lors d'une rencontre privée entre les deux hommes dans le bureau ovale, il a été effectivement question du bois d'oeuvre. Les discussions semblent avoir été productives dans ce dossier.

Barack Obama a reconnu que ce problème était « un irritant dans leur relation bilatérale » et espère pouvoir résoudre le conflit d'ici la fin de son mandat.

Vers une nouvelle entente

Dans une déclaration commune, MM. Trudeau et Obama ont souligné « leur intérêt à l'égard d'une entente à long terme ». Leurs ministres et secrétaires doivent également examiner « intensivement toutes les options » pour « qu'ils déposent, d'ici 100 jours, un rapport concernant les principaux éléments qui permettraient de dénouer cette question ».

L'entente qui régissait le commerce du bois d'oeuvre entre le Canada et les États-Unis est venue à échéance en octobre dernier.

Au cours de la dernière année, le Québec a modifié son régime forestier pour maximiser ses chances d'en arriver à une entente rapide avec les États-Unis.

Selon le président du conseil de l'industrie forestière du Québec, André Tremblay, c'est maintenant ou jamais qu'il faut s'entendre avec nos voisins du Sud.

« Comme on a mis en place ce régime-là, qu'on a subi les hausses de coûts qui découlent de la mise en place de ce régime, il est maintenant important de faire valoir la position du Québec et que les Américains comprennent qu'on a fait les changements nécessaires à nos régimes forestiers pour rencontrer les conditions qu'ils ont établies », dit-il.

Avec les informations de Maude Montembault

Plus d'articles

Commentaires