Retour

Boxe : Simon Kean dissipe les doutes avec fracas à Shawinigan

Plusieurs doutaient de Simon Kean avant son combat contre Adam Braidwood. Au troisième round de l'affrontement entre les deux poids lourds, samedi soir, au Centre Gervais Auto de Shawinigan, le boxeur trifluvien a envoyé son adversaire valser dans les câbles, éliminant de façon spectaculaire toute interrogation sur ses capacités à vaincre l'ancien footballeur britanno-colombien.

Un texte de Jérôme Roy

Dès le début du premier round, Simon Kean a frappé son adversaire avec précision. Au deuxième round, le médecin demandait déjà à examiner une coupure au visage d’Adam Braidwood.

Au troisième round, la soirée de travail des deux poids lourds se terminait avec un K.O. sans équivoque, au plus grand plaisir des 4872 amateurs de boxe réunis au Centre Gervais Auto de Shawinigan.

Kean, qui repart avec les ceintures WBC Francophone et IBO Intercontinental, a été longuement ovationné.

Fier de lui, mais aussi soulagé d’avoir pu convaincre les partisans de son talent de boxeur, le Trifluvien devrait prendre quelques jours de repos, en vue d’un éventuel combat qui pourrait avoir lieu en septembre prochain.

Quant à lui, Adam Braidwood a humblement reconnu que le meilleur boxeur l'avait remporté après le combat.

Victoire déterminante pour François Pratte

Un autre boxeur de la Mauricie jouait gros lors du gala. Avec une victoire, François Pratte pouvait espérer obtenir un contrat avec Eye Of The Tiger Management.

Le Trifluvien n’a pas déçu, l’emportant par décision unanime contre l’Albertain Eric Taylor. Selon la carte remise par les juges, celui qui présente une fiche parfaite après sept affrontements a remporté l’ensemble des six rounds du combat.

Malgré une coupure sous l’oeil droit, Pratte se disait prêt à remonter dans le ring aussitôt qu’on ferait appel à ses services. D’après le président de Eye Of The Tiger Management, ce jour pourrait arriver bientôt, puisque sa victoire lui assure effectivement un contrat qui sera négocié sous peu.

Une sous-carte sans faille pour les boxeurs de Montréal

Les boxeurs provenant de Montréal ne se sont pas rendus à Shawinigan en vain. Tous ont signé des victoires lors du gala.

Yves Jr Ulysse, qui tentait de remporter un deuxième combat consécutif après avoir perdu en octobre dernier, a eu le meilleur sur le Vénézuélien Ernesto Espana. Grâce à sa victoire par décision unanime, il a du coup remporté le titre WBC des super-moyens.

Plus tôt dans la soirée, le poids moyen d’origine kazakh Saddrine Akhmedov a vaincu le mexicain Gustavo Garibay par arrêt de l’arbitre au troisième round. Un autre kazakh, Nuzrat Sabirov, a quant à lui forcer le coin de son rival mexicain, Guillermo Romero, à lancer la serviette au quatrième round chez les poids super-moyens.

Artur Ziyatdinov, un poids lourd-léger d’origine russe, a signé une victoire par décision unanime contre le Mexicain Mario Aguilar. Le poids plume Andranik Grigorian a fait de même contre le mexicain Daniel Olea.

Une note de « 11 sur 10 »

Après une soirée aussi positive, le président de Eye Of The Tiger Management, Camille Estephan, n’avait que de bons mots pour l’organisation des Cataractes de Shawinigan, avec il organisait l’événement.

M. Estephan a même accordé une note de « 11 sur 10 » à l’organisation shawiniganaise, ajoutant que l’événement de samedi soir pouvait servir de modèle à d’autres villes de taille similaire au Québec. Des compliments qui ont réjoui le président des Cataractes, Roger Lavergne.

Les deux hommes ont évoqué un éventuel retour à Shawinigan, sans toutefois donner plus de détails.

Plus d'articles