Le cabaret le Satyre de Trois-Rivières ferme ses portes. L'entreprise s'est placée sous la protection de la loi sur les arrangements avec les créanciers en fin de journée lundi.

Un texte de Pierre Marceau

Dans un communiqué publié en fin de journée, les propriétaires de l’entreprise annoncent qu’ils ne peuvent plus assurer la rentabilité de la salle de spectacle.

Marie-Lyne Bédard, la présidente et directrice générale du Satyre parle « d’une peine d’amour ». Elle ajoute aussi : « Nous sommes fiers d’avoir osé nous lancer et d’avoir été suffisamment audacieux pour remettre en état cette salle mythique abandonnée. »

Le Satyre avait ouvert ses portes en mai 2016. Le bâtiment inoccupé pendant 10 ans avait alors subi une importante cure de rajeunissement.

À peine deux mois après son ouverture, le Satyre était déjà en très mauvaise situation financière. La tentative de redressement des opérations n’aura pas suffi pour atteindre la rentabilité.

C’est la firme Raymond-Chabot qui assure le suivi des affaires pour l’entreprise.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine