Retour

Carole Chevalier et Jean-François Aubin, candidats potentiels à la mairie de Trois-Rivières

Le conseiller du district de Marie-de-l'Incarnation, Jean-François Aubin, et Carole Chevalier, présidente du conseil régional Mauricie chez Desjardins, réfléchissent chacun de leur côté à une possible candidature aux prochaines élections municipales de Trois-Rivières prévues en novembre 2017.

Au micro de Facteur matinal, les deux candidats potentiels ont répondu aux questions de Barbara Leroux.

Carole Chevalier

Carole Chevalier se dit surprise depuis deux jours de l’impact de l’annonce de sa réflexion à sa possible candidature, même si elle n’a rien annoncé elle-même.

« Ce sont des gens qui m’ont approché et qui m’en ont parlé. J’ai demandé un moment de réflexion », dit-elle.

« J’aime ma vie professionnelle et je suis en train d’évaluer tous les éléments parce que c’est relever tout un défi. Je me donne quelques semaines », explique celle qui a été attachée politique à plusieurs reprises.

Sur les raisons qui la pousseraient à s’opposer au maire sortant, Carole Chevalier a voulu rendre hommage à Yves Lévesque.

« Il a vraiment mis notre ville sur la carte. Nous lui devons toute notre reconnaissance pour ça. Mais maintenant, nous devons évaluer notre capacité à payer et se demander c’est quoi le plan d’action dans les prochaines années. »

Mme Chevalier annoncera sa décision de se présenter où non aux élections municipales d'ici le 15 décembre.

Jean-François Aubin

Le conseiller du district de Marie-de-l’Incarnation, Jean-François Aubin, réfléchit aussi à une possible candidature à la mairie de Trois-Rivières.

« Je ne vais pas me cacher, c’est vrai que j’y pense, mais ce qui va déterminer ma décision c’est d’évaluer un peu les dossiers. C’est ce qui va déterminer ma candidature, de prendre le pour et le contre. »

Si le conseiller se présente, ce sera pas conviction dit-il. « Je n’ai rien à gagner ou à perdre, mais je crois que l’on doit laisser plus de place aux citoyens, on doit être davantage à l’écoute de nos citoyens. »

« Est-ce que la population veut avoir un choix? C’est important d’avoir une opposition au maire Lévesque. Pas de se liguer contre lui, mais une opposition qui propose une autre vision de la ville. »

M.Aubin annoncera sa décision au début de l'année 2017.

Plus d'articles

Commentaires