Retour

Cataractes de Shawinigan : l'entraîneur-chef Claude Bouchard sera-t-il de retour l'an prochain?

L'entraîneur-chef des Cataractes Claude Bouchard va réfléchir à son avenir au sein de la formation. C'est ce que le pilote des Cats a affirmé lors du bilan de la saison 2015-2016, mardi après-midi. Ses patrons, eux, veulent le garder et lui ont déjà fait une offre.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

« Si tu m'avais dit qu'on allait vivre ça, si tu m'avais dit que je reviendrais dans la ligue pis que ça se passerait comme ça! » a lancé avec émotion Claude Bouchard, appelé à succéder à Martin Bernard à titre d'entraîneur-chef en février dernier. « C'était spécial », a ajouté Bouchard.

L'homme de 49 ans a mené l'équipe à la finale de la Coupe du Président. Les Cataractes se sont inclinés contre les Huskies de Rouyn-Noranda.

C'était un retour pour Bouchard en tant qu'entraîneur-chef dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) après une absence de 10 ans. Faisant référence à la réputation qui le précède, Claude Bouchard a admis être exigeant « comme un entraîneur junior majeur doit l'être ».

« Les joueurs ont acheté le concept. J'espère être de retour l'an prochain », s'est-il contenté d'ajouter.

Sa réflexion s'appuie sur sa sécurité d'emploi à titre d'enseignant à la Commission scolaire De La Jonquière. Il a pris qui a pris un congé sans solde pour relever le défi lancé par les Cataractes de Shawinigan.

De son côté, le directeur général, Martin Mondou, affirme qu'« il peut revenir demain matin ».

« Il a un emploi qui lui a permis de venir terminer la saison ici et je pense qu'il y a des choses qui doivent se faire correctement », a ajouté Martin Mondou.

D'autre part, Claude Bouchard et la direction générale affirment avoir fait le bilan des trois derniers mois au cours des derniers jours. Tous deux sont sur la même longueur d'onde et disent avoir beaucoup appris de la finale contre les Huskies de Rouyn-Noranda.

« Je pense qu'on sait qu'on était une coche en dessous au niveau de l'intensité des Huskies », lance d'emblée Martin Mondou.

Le talent, ça gagne beaucoup de choses, mais talent pour talent c'est l'intensité qui va l'emporter pis l'engagement.

Une grande fierté

Les Cataractes de Shawinigan ont accueilli 150 000 spectateurs au cours de la saison 2015-2016, un record dans l'histoire de l'organisation.

On a rajeuni la clientèle. On est en train de s'imprégner de la région. On est devenu un modèle dans la LHJMQ, affirme Martin Mondou, visiblement fier de la dernière saison de l'organisation.

C'était la troisième fois de leur histoire que les Cataractes de Shawinigan accédaient à la finale de la Coupe du Président. L'équipe s'est inclinée 7-2 lors du cinquième match de la série finale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine