Il y a huit ans, le 31 juillet 2007, la jeune Cédrika Provencher était portée disparue dans la région de Trois-Rivières. La fillette de 9 ans n'a laissé derrière elle qu'une bicyclette. Elle aurait été abordée par un homme qui lui aurait demandé de l'aide pour retrouver un chien. La famille est sans nouvelles depuis.

Le grand-père de Cédrika, Henri Provencher, garde l'espoir de retrouver sa petite-fille. 

L'apport du public

« On cherche tous les moyens possibles pour faire entrer l'information », dit le grand-père de la disparue, qui aurait 17 ans aujourd'hui.

Henri Provencher est convaincu que le public, qu'il décrit comme étant « nos yeux et nos oreilles », a un rôle crucial à jouer, et ce même plusieurs années après la disparition. 

« Même si ça fait 8 ans, on ne vous jugera pas. On veut votre information », dit-il. 

Henri Provencher invite les gens à se livrer, même s'il s'agit d'une information mineure. « Ça peut paraître bien banal comme information, mais ça peut permettre de mettre une série de pièces autour du casse-tête », insiste-il. 

La Journée mondiale de prévention des enlèvements d'enfants

Des activités familiales ont lieu vendredi au Parc Pie XII à l'occasion de la Journée mondiale de prévention des enlèvements d'enfants. 

Une chaîne humaine, organisée par la Fondation Cédrika Provencher, aura lieu à 14 h 30.

Des outils qui peuvent être utilisés pour la recherche d'enfants enlevés ont été dévoilés.

Plus d'articles

Commentaires