Retour

Cellulaire au volant : les nouvelles mesures plus ou moins bien connues dans la région

Les automobilistes et cyclistes rencontrés au cours de la journée de samedi semblaient savoir que de nouvelles règles plus sévères avaient été adoptées.

Les nouvelles dispositions en vigueur interdisent l'utilisation de tout appareil électronique et de divertissement pour les automobilistes, les cyclistes et les personnes ayant recours à une aide à la mobilité.

Seule exception : lorsque le téléphone cellulaire est ancré à un support fixe conçu à cet effet.

Il est aussi interdit aux cyclistes de porter des écouteurs, ce qu’ignorait un homme rencontré le long de la piste cyclable à Trois-Rivières, samedi.

Des pénalités plus coûteuses… et méconnues

Les personnes rencontrées avaient cependant du mal à préciser le montant des amendes associées aux infractions.

Il est pourtant coûteux de se faire prendre la main dans le sac : les automobilistes doivent maintenant payer de 300 à 600 $ pour une première offense, contrairement à 100$ auparavant.

Quant à eux, les cyclistes utilisant leurs cellulaires risquent désormais de recevoir un constat d'infraction de 80 à 100$.

Fait intéressant, les citoyens rencontrés n’ont rien contre les frais associés à ce type d’infraction. À leurs yeux, ces nouvelles mesures pourraient permettre de sécuriser les rues et les pistes cyclables.

D’après le reportage de Catherine Bouchard

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine