Retour

Centre commercial interdit aux moins de 18 ans : « C’est comme de se servir d’un bazooka pour tuer une guêpe », dit un expert

Une rencontre s'organise en lien avec les problèmes de vols et de vandalisme au Carrefour du Cap, à Trois-Rivières, qui interdit désormais l'accès aux moins de 18 ans. Une mesure discriminatoire selon un professeur de droit.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

Excédée par la situation, la direction du Groupe Shapiro, qui assure la gestion du Carrefour du Cap, interdit aux moins de 18 ans d'accéder au centre commercial, à moins qu'ils soient accompagnés d'un adulte, et ce, depuis la semaine dernière.

La police de Trois-Rivières, la direction de l'école secondaire Avenues Nouvelles et la Commission scolaire du Chemin-du-Roy doivent se rencontrer en début de semaine prochaine pour trouver une solution durable à ce problème qui dure depuis quelques années.

Des jeunes de deux écoles secondaires situées à proximité seraient les auteurs des différents méfaits.

Le porte-parole de la police de Trois-Rivières confirme que le Carrefour du Cap est un lieu de rassemblement de jeunes connu des patrouilleurs qui ont parfois à intervenir pour des vols, du vandalisme ou du flânage.

De son côté, la Commission scolaire du Chemin-du-Roy dit prendre la situation au sérieux et assure qu'elle va collaborer.

Une mesure discriminatoire

Par ailleurs, cette décision d'interdire l'accès au centre commercial aux moins de 18 ans constitue une forme de discrimination qui contrevient à la Charte québécoise des droits et libertés selon le professeur en droits et liberté de la personne à l'Université Laval, Louis-Philippe Lampron.

Ainsi, selon le professeur Lampron, un centre commercial ne peut pas interdire l’accès à des jeunes uniquement sur la base de l’âge, sauf s’il a des motifs sérieux.

Or, dans ce cas-ci, Louis-Philippe Lampron y voit une mesure excessive pour des cas de vols et de vandalisme. Selon lui, ce serait très difficile à justifier quand on regarde la jurisprudence.

Le Groupe Shapiro n’a pas retourné nos appels et n’a pas répondu à nos courriels.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Secrets d'une fashionista pour toujours être stylée





Rabais de la semaine