Retour

Centre d’expertise d'Hydro-Québec à Bécancour : Jean-Guy Dubois ajoute sa voix à celle de Donald Martel

Le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, ajoute sa voix à celle du député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, pour l'établissement d'un centre d'expertise d'ingénierie d'Hydro-Québec à la suite de la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2.

En entrevue à l'émission Chez nous le matin, M. Dubois a dit défendre les intérêts de Bécancour, qui a perdu 800 emplois il y a deux ans.

Selon lui, les ingénieurs excédentaires à la centrale nucléaire, qui sont présentement en recherche d'emploi ou prêtés à d'autres installations d'Hydro-Québec, pourraient être rapatriés à Bécancour. Jean-Guy Dubois y verrait l'occasion de créer un centre d'excellence afin de travailler sur le développement du transport électrique.

Plus tôt cette année, le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, avait déploré le manque d'efforts de la part d'Hydro-Québec pour conserver des emplois de qualité dans la région à la suite de la fermeture de Gentilly-2. Il réclamait alors une rencontre avec le président de la société d'État.

La semaine dernière, Donald Martel faisait savoir, par voie de communiqué, que la rencontre avait eu lieu le 21 juillet avec trois hauts dirigeants d'Hydro-Québec pour discuter de la possibilité d'implanter un centre d'expertise dans la région. À la lumière de cette rencontre, il se dit optimiste et confiant quant à la réalisation du projet.

Plus d'articles

Commentaires