Retour

Centre-du-Québec : des chambres de commerce unies pour le doublement de l'autoroute 55

Les trois chambres de commerce du Centre-du-Québec demandent le doublement de l'autoroute 55 entre Saint-Grégoire et Victoriaville. En unissant ainsi leur voix, elles espèrent faire avancer le dossier.

Les trois organismes estiment que le dédoublement de l'autoroute est important pour l'activité économique de la région, puisque la 55 est le seul lien autoroutier nord-sud sur le territoire situé entre Montréal et Québec.

Les chambres de commerce du Coeur-du-Québec, de Drummond, ainsi que celle des Bois-Francs et de l'Érable sollicitent une rencontre avec le ministre des Transports, Jacques Daoust, afin de discuter de ce dossier.

« La région du Centre-du-Québec est l'une des locomotives de l'économie québécoise. On a beaucoup d'entreprises qui exportent ici », affirme le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Drummond, André Komlosy qui souligne que le gouvernement va bientôt déposer sa nouvelle politique au niveau de l'exportation.

Il ajoute que « le Canada s'apprête à signer un traité de libre-échange avec l'Europe et à ce moment-là, on va être un excellent trait d'union entre les États-Unis et l'Europe et dans ce contexte-là, nous devons supporter et donner les outils et les moyens nécessaires à nos entreprises d'exporter vers les marchés ».

Dans un premier temps, les chambres de commerce souhaitent que le ministère des Transports inscrive dans ses priorités, dès l'an prochain, le doublement de l'autoroute entre Saint-Grégoire et l'autoroute 20.

Avec les informations de Claudie Simard

Plus d'articles

Commentaires