Retour

Centre fiscal de Shawinigan-Sud : François-Philippe Champagne veut maintenir les emplois

Le candidat du Parti libéral du Canada dans la circonscription de Saint-Maurice-Champlain François-Philippe Champagne s'engage à maintenir les quelque 1500 emplois du Centre fiscal de Shawinigan et à mettre à niveau le bâtiment qui l'abrite.

François-Philippe Champagne veut aussi inciter d'autres services gouvernementaux à s'installer dans les locaux de Shawinigan-Sud.

Le candidat libéral a rencontré la presse lundi matin en compagnie de l'ex-premier ministre libéral Jean Chrétien, dont il a reçu l'appui plus tôt dans la campagne.

Le NPD a lui aussi pris l'engagement, en septembre dernier, de maintenir les emplois du ministère du Revenu à Shawinigan.

Le Centre fiscal de Shawinigan est l'un des plus gros employeurs de la circonscription de Saint-Maurice-Champlain et de la Mauricie.

« Sur le terrain, plusieurs gens inquiets (pour l'avenir du Centre fiscal) nous interpellaient », rapporte le candidat libéral. « Nous voulions les rassurer. »

La construction du Centre fiscal de Shawinigan a commencé en 1977, quand Jean Chrétien était ministre des Finances et représentait la circonscription à la Chambre des communes.

Les coûts pour la rénovation du bâtiment de la 12e avenue à Shawinigan-Sud sont évalués à « des dizaines de millions de dollars », selon le candidat Champagne, qui n'a pas voulu préciser le chiffre exact.

François-Philippe Champagne et Jean Chrétien disent avoir travaillé de pair sur le dossier du centre fiscal, qu'ils qualifient de « centre bilingue par excellence » au Canada.

La candidate du Bloc québécois, Sacki Carignan Deschamps, estime que la promesse de son adversaire libéral n'est que poudre aux yeux. « Ça semble un peu une manoeuvre de fin de campagne parce que monsieur Champagne sent que ses appuis lui glissent sous les pieds. »

Plus d'articles

Commentaires