Retour

Chandail orange en hommage aux victimes des pensionnats autochtones à Odanak

Plusieurs étudiants du Collège Kiuna à Odanak ont porté un chandail orange vendredi pour souligner la journée de commémoration pour les survivants des pensionnats autochtones.

Ils trouvaient important de rendre hommage aux victimes. Sur leur chandail, on pouvait lire : « Tous les enfants sont importants ».

Origine de la Journée

La Journée du chandail orange a été créée en 2013 et est inspirée par l'histoire de Phyllis Wendstab, de la Colombie-Britannique. En 1973, alors qu'elle était âgée de six ans, la jeune Autochtone avait été emmenée dans un pensionnat autochtone.

La direction du pensionnat avait exigé qu'elle enlève le chandail orange que sa grand-mère lui avait offert pour lui imposer le port d'un uniforme.

Le chandail orange représente ce que les enfants des pensionnats ont perdu et les défis auxquels ils font encore face aujourd'hui.

En juin 2016, des membres de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) avaient demandé que le 30 septembre soit officiellement reconnu comme la Journée nationale du chandail orange.

Cette date a été choisie, car c'était généralement le moment où les enfants étaient emmenés dans les pensionnats.

Cette demande n'est toutefois pas à la hauteur des attentes de la Commission de vérité et réconciliation. En décembre 2015, elle demandait à ce que la journée soit reconnue comme un jour férié.

Avec les informations de Jennifer O'Bomsawin

À lire aussi :

Plus d'articles