Retour

Clôture et distribution du fonds pour retrouver Cédrika Provencher

Le fonds, créé en 2007 pour financer des opérations de recherche afin de tenter de retrouver Cédrika Provencher, géré depuis le début par COMSEP, était excédentaire de 44 0000 dollars. Cette somme a été remise à trois organismes communautaires, en accord avec les parents de la jeune fille dont les ossements ont été retrouvés en 2015.

Dans un déclaration écrite au nom de la famille, Martin Provencher, le père de Cédrika, a remercié « toute une population, médias, commerçants et organismes de leur aide et leur soutien. Nous tenons à remercier tous les donateurs qui nous ont soutenus dans les recherches pour retrouver Cédrika ainsi que COMSEP qui a géré les fonds tout au long de ces années » peut-on lire.

COMSEP indique que « l'argent du fonds a servi à offrir une récompense en échange d’information ainsi qu’à payer les frais encourus pour la recherche permettant de retrouver Cédrika. Il était aussi convenu que si l’argent n’était pas totalement dépensé, il devait être remis à un organisme de bienfaisance », explique le communiqué du Centre d'Organisation Mauricien de Services et d'Éducation Populaire.

Les trois organismes choisis par les parents de Cédrika sont le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) de Trois-Rivières, Espace Mauricie, qui fait de la prévention contre la violence faite aux enfants et COMSEP.

« Nous avons été dévastés par l’annonce du décès de Cédrika. Le don financier de ses parents a donc une connotation bien précieuse pour nous. Nous les remercions sincèrement de leur confiance » a déclaré la coordonnatrice générale de COMSEP, Sylvie Tardif.

Plus d'articles