Retour

Concilier écriture et travail : des auteurs de la Mauricie se confient

Trouver le temps d'écrire, au moment où l'inspiration est au rendez-vous, tout en conciliant travail, vie de famille et loisirs est parfois tout un défi, comme l'expliquent des auteurs de la Mauricie présents au Salon du livre de Trois-Rivières 2016.

Bryan Perro, surtout connu pour sa populaire série jeunesse Amos Daragon, a été professeur durant une dizaine d'années au Collège de Shawinigan. L'auteur a finalement pris une année sabbatique, puis repoussé son retour au travail jusqu'à ce qu'il prenne la décision de quitter l'enseignement.

Quand on se lance dans l'écriture, « on vole du temps à la famille, on vole du temps au gazon qu'on ne tond pas. [...] On vole du temps à ses nuits. On en vole partout », explique l'écrivain originaire de Shawinigan.

L'auteur de romans policiers Guillaume Morrissette est chargé de cours à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Il enseigne les mathématiques financières le lundi, ce qui lui donne la flexibilité dont il a besoin pour créer.

« Je suis privilégié pour cela [...] quand j'ai envie d'écrire, j'y vais », affirme l'écrivain de Trois-Rivières qui dit avoir besoin de spontanéité pour écrire.

L'auteure jeunesse originaire de Trois-Rivières Patricia Côté est aussi ergothérapeute. Elle a choisi de diminuer son nombre d'heures de travail pour pouvoir se consacrer davantage à ses passions, comme l'écriture. Elle travaille maintenant trois jours par semaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine