Retour

Conjuguer baseball au féminin : un défi en Mauricie

En Mauricie, il n'y a pas de ligue de baseball pour filles, contrairement à plusieurs autres régions, où les joueuses sont plus nombreuses. Les Pink Sox, la seule équipe féminine de la division pee-wee, affrontera des garçons tout au long de la saison.

L'équipe est composée uniquement de filles de 12 et 13 ans, qui viennent des quatre coins de la Mauricie, et même de Nicolet et de Baie-du-Febvre, pour pouvoir jouer au baseball dans une équipe féminine.

« Il faut qu'elles se surpassent dit l'entraîneur des Pink Sox, Daniel Morrisette. Elles apprennent, c'est plaisant, puis les parties sont dures aussi. Mais des fois c'est serré, des fois on gagne, des fois on perd, ça fait partie de la game »

Difficle de recruter

Le recrutement est encore difficile pour attirer des filles au baseball, mais l'engouement lui, est bien présent. Pour la première fois cette année, une équipe de filles atome a été mise sur pied, en plus de celles pee-wee et bantam.

C'est un bon début, selon Daniel Morrissette : « On aimerait bien ça qu'un jour, ce soit juste une ligue de filles comme dans les autres régions, qu'elles jouent avec des filles puis que ça développe, mais tranquillement ça s'en vient bien ».

Toutes les filles de l'équipe jouent au baseball depuis longtemps, mais pour plusieurs d'entre elles, c'est une première expérience au sein d'une équipe exclusivement féminine. « La chimie est mieux » dit la jeune joueuse Sarah-Ève Gauthier. 

« L'esprit d'équipe aussi, des fois avec des garçons c'est pas pareil renchérit sa coéquipière Clara Houle. Ils sont plus compétitifs et ils sont plus entre eux autres »

Plus d'articles

Commentaires