Retour

Constat d'infraction pour la propriétaire d'un cochon miniature à Trois-Rivières

La propriétaire du cochon miniature Bacon, Catherine Richard-Daigneault, a reçu un constat d'infraction jeudi matin de la Société protectrice des animaux (SPA) de la Mauricie.

Selon le règlement de la Ville de Trois-Rivières, le cochon ne correspond pas aux critères d'un animal de compagnie. Bacon est considéré comme un animal de ferme et donc, est interdit sur le territoire.

Catherine Richard-Daigneault avait reçu un deuxième avis lui ordonnant de se départir de son cochon. Elle avait jusqu'à mardi dernier pour se débarrasser de Bacon.

« Nos patrouilleurs se sont rendus sur place [jeudi] matin, ont constaté que le cochon était toujours présent dans le domicile, donc un constat d'infraction a été donné », explique la responsable des communications à la SPA Mauricie, Sarah-Lise Hamel.

Elle ajoute que son organisme ne « fait que son travail ». « Ce qui est important de comprendre, c'est que la SPA [a le rôle d'appliquer] la réglementation municipale, qui est décidée par la Ville de Trois-Rivières. »

Catherine Richard Daigneault a trente jours pour contester la contravention. Elle a déjà fait savoir, il y a quelques semaines, qu'elle avait l'intention de le faire.

Après s'être présentée à la séance du conseil municipal du 6 septembre, la propriétaire de Bacon disait être prête à tout pour garder son animal de compagnie.

D'après les informations de Marie-Pier Bouchard

Plus d'articles

Commentaires