Retour

Consultation prébudgétaire d'Ottawa : la Mauricie fait part de ses demandes

Une vingtaine de représentants des milieux économique, académique et culturel de la Mauricie ont pu discuter de leurs idées pour le prochain budget du gouvernement fédéral, lors d'une rencontre avec le secrétaire parlementaire du ministre des Finances du Canada, François-Philippe Champagne.

Un texte de Marilyn Marceau

Le député de Saint-Maurice-Champlain mène actuellement une consultation prébudgétaire partout au pays. C'était la première fois qu'une telle rencontre se déroulait à Shawinigan. L'échange a eu lieu à huis clos au Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins.

Des organismes de divers horizons y ont été invités, tels que le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan, le Centre d'excellence en efficacité énergétique, la Classique internationale de canots de la Mauricie, la Société d'aide au développement des collectivités Centre-de-la-Mauricie et l'Administration portuaire de Trois-Rivières. Durant deux heures, ils ont pu discuter des sujets qui les préoccupent.

Des préoccupations et des demandes

Le préfet de Mékinac était très heureux de pouvoir faire part des demandes des gens de sa région au député. Bernard Thompson affirme que le territoire a besoin d'être mieux desservi au plan technologique.

« On devrait normalement avoir un accès complet à Internet haute vitesse, comme il y a à Montréal ou à Québec, mais partout [sur le territoire] », nous a-t-il dit. « On voudrait aussi que le cellulaire soit partout, ce qui n'est pas le cas à l'heure actuelle. On a des coupures dans plusieurs villages et on ne croit pas nous que c'est comme cela qu'on va se développer. »

La coordonnatrice générale de l'organisme COMSEP, Sylvie Tardif, souhaitait notamment demander que plus d'argent soit consacré au Programme d'action communautaire à l'enfance. Elle affirme que son budget n'a pas été augmenté depuis le milieu des années 1990. « Plusieurs groupes dans la région sont financés par ce projet-là », a-t-elle précisé.

L'Orchestre symphonique de Trois-Rivières (OSTR) avait aussi un représentant autour de la table. Le secrétaire Jean-Éric Guindon croit que le gouvernement fédéral pourrait jouer un plus grand rôle dans le secteur culturel, qui est « un moteur économique », dit-il.

Nouveau président américain

Le député libéral François-Philippe Champagne affirme par ailleurs que des citoyens lui ont posé des questions par rapport à l'élection de Donald Trump comme président des États-Unis. Le secrétaire parlementaire du ministre des Finances est convaincu que les relations resteront bonnes entre les deux pays.

« Nous on va continuer de travailler de façon très proche avec nos amis américains. On va continuer de faire valoir les valeurs canadiennes, la paix dans le monde, l'ouverture des marchés, la croissance économique », a-t-il déclaré.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?