Retour

Culture de marijuana médicinale : Trois-Rivières veut prévoir le coup

La Ville de Trois-Rivières veut encadrer la culture de marijuana à des fins médicales sur son territoire et circonscrire deux zones où des entreprises autorisées pourront s'installer. Les élus municipaux sont appelés à se prononcer sur le dossier alors qu'Ottawa doit toujours mettre à jour sa législation sur la marijuana.

Trois-Rivières a identifié deux secteurs où elle voudrait permettre la culture de marijuana à des fins médicales : le parc industriel des Hautes-Forges et le parc industriel des Carrefours, à la jonction des autoroutes 40 et 55.

Un règlement à ce sujet a été adopté lundi soir par le conseil municipal de Trois-Rivières. La Ville a aussi modifié sa réglementation de zonage pour ajouter la production de marijuana à des fins médicales à la liste des industries manufacturières.

Le porte-parole de la Ville Yvan Toutant explique que, dans sa formulation actuelle, la réglementation municipale est trop vague et pourrait permettre, par exemple, « qu'un producteur qui vient d'arriver ici s'installe dans un quartier résidentiel, près d'une garderie ou d'une école. »

La Ville affirme qu'elle n'a reçu à ce jour aucune demande de la part d'un entrepreneur intéressé à cultiver de la marijuana à des fins médicales sur son territoire. « C'est tout simplement une question de contrôler, si jamais ça devait arriver », explique Yvan Toutant.

Plus d'articles