Retour

D’autres étudiants habiteront dans des résidences pour aînés

Il pourrait y avoir au Québec plus d'initiatives intergénérationnelles comme celle d'une résidence de Trois-Rivières, qui loge une étudiante gratuitement en échange de bénévolat. La ministre responsable des Aînés, Francine Charbonneau, a annoncé des investissements de 12 milliards de dollars sur cinq ans dans le cadre du plan d'action gouvernemental pour soutenir le vieillissement actif, qui permettra notamment de multiplier les projets du genre.

Joliane Plante, la première étudiante à loger à la Résidence les Marronniers, s’est réjouie de cette annonce. Depuis le mois de février, elle y habite gratuitement en échange de 10 heures de bénévolat par semaine.

Quatre autres résidences emboîtent donc le pas vers la cohabitation étudiants-aînés à travers le Québec, un projet d'abord proposé par la Résidence les Marronnier. « Le projet pilote fait ses preuves et les aînés ici se sentent beaucoup moins seuls », affirme la ministre Francine Charbonneau.

En tout et partout, la stratégie nationale annoncée comprend 85 mesures pour soutenir le vieillissement actif des aînés. Le gouvernement cible cinq priorités d'action d'ici 2023, dont celles de favoriser le soutien aux proches aidants d'aînés, d'augmenter le soutien à domicile et de bonifier l'appui au milieu municipal pour qu'il puisse s'adapter au vieillissement de la population.

En avril dernier, cinq associations représentant plus de 700 000 aînés au Québec ont adressé leurs demandes préélectorales aux partis politiques pour obtenir des engagements de leur part. Certains groupes étaient présents à l'annonce, dont l'AQRP, l'Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic.

À l'approche des élections générales du 1er octobre, la ministre refuse de parler d'une annonce électoraliste. Elle indique plutôt que ces investissements étaient mûrs.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine