Le fleuve Saint-Laurent et la rivière Sainte-Anne sont sortis de leur lit à Sainte-Anne-de-la-Pérade. Aucun résident n'a été évacué pour le moment, mais la municipalité met 1350 sacs de sable à la disposition des résidents.

Les secteurs touchés par la crue des eaux sont la rue Gamelin, le chemin de l'île de Sable et le chemin de l'île du Large. Des employés de la Sécurité civile de la Mauricie et du Centre-du-Québec sont sur place.

Le secteur est connu par la Sécurité civile puisqu'il est régulièrement inondé. Les résidents doivent cependant se tenir prêts à évacuer, et s'assurer d'avoir assez de réserves d'eau et de nourriture pour être autonomes.

« Les gens sont habitués, ils ont des pompes, d’autres vont mettre des sacs de sable, indique le directeur de la Sécurité civile, Sébastien Doire. Certains demeurent là à l’année. Pour d’autres, ce sont des chalets. »

Nouveaux glissements de terrain

Deux autres glissements de terrain sont par ailleurs survenus dans la région. Le premier s'est formé à Saint-Léon-le-Grand, dans la MRC de Maskinongé, dans un champ agricole près du rang de l'Île.

Le second est apparu à Saint-Bonaventure, au Centre-du-Québec, près du rang du Bassin.

La région est particulièrement touchée par des glissements de terrain ce printemps.

« On n’a pas des semaines complètes de beau temps, et ça accentue les glissements de terrain parce que le sol est gorgé d’eau », explique Sébastien Doire.

Sur quelque 70 glissements de terrain au Québec, une quarantaine sont survenus en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Au cours des prochains jours, la Sécurité civile va surveiller les secteurs plus au nord, où le niveau des cours d’eau augmente. La situation pourrait se complexifier, puisque 30 et 60 mm de pluie sont attendus de dimanche à mardi prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine