Pourquoi courir 10 marathons en 10 jours dans 10 provinces? Pourquoi s'infliger une telle épreuve? Patrick Charlebois carbure aux défis. Il en a besoin pour assouvir sa passion pour la course.

Un texte de Marilyn Marceau

À 48 ans, le gestionnaire de portefeuille dans une institution financière de Trois-Rivières est loin de vouloir accrocher ses souliers. En fait, il veut courir le plus longtemps possible.

Après avoir été le premier Canadien à courir sept marathons en sept jours sur sept continents, Patrick Charlebois s’apprête à réaliser ce qu’il a baptisé le Canadian Marathon Challenge.

Il commence samedi à Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador, et il terminera le défi à Vancouver le 28 mai.

Réaliser le défi, mais pas à tout prix

En plus de traîner une blessure au genou gauche, Patrick Charlebois est aux prises avec un problème au talon du même côté. Il souffre de ce qu’on appelle dans le milieu de la course « la bosse du coureur ».

« Je ne veux pas finir le défi à tout prix, dans le sens où courir, pour moi, c’est une passion. Je veux qu’il y ait un après 10-10-10, je veux relever d’autres défis », dit-il.

Patrick Charlebois est déçu de ne pas être au sommet de sa forme pour le Canadian Marathon Challenge qu’il a lui-même mis sur pied.

« Je disais à ma conjointe que c’est plate parce que je ne serai pas à 100 % pour le fameux défi et ma conjointe a eu cette déclaration qui m’a frappée au visage : "Quand Terry Fox a fait son marathon de l’espoir, il n’était pas à 100 % non plus, alors toi tu ne seras pas à 100 %, c’est correct aussi". »

Appui des Trifluviens

Dès qu’il a ressenti la douleur au talon, une semaine jour pour jour avant le début du défi, Patrick Charlebois a cherché une solution et il a été touché par la générosité des gens de Trois-Rivières.

Un podiatre a retardé le début de ses vacances pour l’examiner et un cordonnier est rentré au travail beaucoup plus tôt que d’habitude pour lui percer ses chaussures, afin de diminuer la pression sur son talon.

Avec ce défi, le marathonien veut amasser de l’argent pour la Fondation Terry Fox.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Bataille entre un criquet et une guêpe: qui gagnera?





Rabais de la semaine