Retour

Dans l’œil du dragon :  de jeunes entrepreneurs de la région refusent l’offre la plus généreuse de l’histoire de l’émission

Les jeunes entrepreneurs derrière l'entreprise Provisuel, spécialisée dans la publicité de masse, ont reçu l'offre la plus importante de l'histoire de l'émission Dans l'œil du dragon. Miguel Bournival, Matthew Doucet et Jean-Michel Laliberté l'ont toutefois déclinée pour profiter d'une autre offre qui, selon eux, convenait mieux à leurs besoins.

Au lendemain de la diffusion de l'émission enregistrée en mars dernier, les trois entrepreneurs originaires de Trois-Rivières étaient en studio à Chez nous le matin. Ils ont expliqué pourquoi ils ont accepté l'offre de Gilbert Rozon et de Danièle Henkel au détriment de celles de Mitch Garber et de Martin-Luc Archambault, prêts à investir plus d'argent, soit 175 000$ pour 40% de leur entreprise.

« Nous cherchions aussi des mentors », ont résumé les trois entrepreneurs, qui ont cru que le soutien qu'ils obtiendront de la part des deux dragons retenus répondra davantage à leurs besoins actuels que de l'argent supplémentaire. Au final, Gilbert Rozon et Danièle Henkel leur ont offert 120 000 $ pour 40 % de leur entreprise. La question des royautés reste à négocier.

Les trois jeunes hommes doivent rencontrer leurs nouveaux mentors cette semaine. Leur entreprise a déjà passé l'étape de la vérification diligente, là où beaucoup de projets soumis aux dragons échouent.

Un plan d'affaires revu après le passage à la télé

Provisuel met en marché un accroche-porte publicitaire sous forme de livret, dans lequel on retrouve aussi des rabais chez des commerçants locaux. Le produit fonctionne bien : jusqu'à 8 % des gens qui le reçoivent ont profité des promotions qui y sont proposées.

L'entreprise de Trois-Rivières cherche maintenant à conclure des ententes avec plus de grandes bannières. Elle développe aussi une application mobile, Swipee.

Leur passage à l'émission Dans l'œil du dragon leur a toutefois fait réviser leur plan d'affaires : « les dragons veulent vraiment instaurer l'accroche-porte partout au Québec avant de sortir l'application. Si on avait sorti l'application très prochainement, beaucoup de personnes de Trois-Rivières, Victoriaville, Sherbrooke et Shawinigan auraient eu certains rabais, mais si on parle de la région de Québec, de Montréal ou d'autres endroits où nous ne sommes pas encore installés avec l'accroche-porte, les gens l'auraient peut-être téléchargée pour rien. »

Un parcours atypique

Lors de l'émission, les cinq dragons ont fait une offre aux trois Trifluviens. Ils ont aussi tous loué leurs personnalités. « Nous sommes de jeunes entrepreneurs de la région avec un bagage assez atypique », reconnaît Matthew Doucet. Ce dernier a étudié en techniques policières, tandis que Miguel Bournival a obtenu un DEP en charpenterie-menuiserie. Quant à Jean-Michel Laliberté, il a fait des études en administration et travaillait chez Ameublements Tanguay jusqu'à tout récemment. « La journée où j'ai su que nous allions à Dans l'oeil du dragon, j'ai démissionné », a-t-il raconté en entrevue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine