Retour

Dans les rues pour le Téléthon Le Noël du Pauvre

Dès 7h ce matin, treize barrages routiers seront déployés un peu partout en Mauricie pour recueillir des dons pour le 58e Téléthon Le Noël du Pauvre. Ils auront lieu à Trois-Rivières, Shawinigan et Nicolet jusqu'à 20h.

Plus de 200 bénévoles participent à l’opération cette année. Le montant amassé sera présenté lors du téléthon à la salle J.-Antonio-Thompson. L’an dernier, cette activité avait permis de recueillir 40 361 dollars.

Jamais trop jeune pour s’impliquer

Plusieurs jeunes tiennent à faire leur part pour le Téléthon Le Noël du Pauvre. C’est le cas de Camille Lefebvre, étudiante à l’École secondaire Val-Mauricie, et Émy Trépanier, de l’École secondaire des Pionniers, qui participeront aux barrages routiers.

Camille Lefebvre et son équipe de volley-ball prendront part à cette campagne de financement pour la toute première fois cette année. « C’est une cause qui me touche vraiment beaucoup », affirme l'adolescente.

C’est pas tout le monde qui a les mêmes moyens… C’est important pour moi de les aider.

Camille Lefebvre, 15 ans

Émy Trépanier participe, quant à elle, aux barrages routiers depuis quatre ans. « C’est une belle organisation qui redonne aux gens de Trois-Rivières », raconte-t-elle. Malgré la difficulté de travailler par grand froid, elle est impressionnée par la grande générosité des gens.

L’ambiance au Noël du Pauvre est vraiment agréable ! On a du plaisir, on chante des chansons de Noël !

Émy Trépanier, 16 ans

Cette année, elle a d’ailleurs convaincu son groupe d'amis d'y participer. Ce sera une première pour eux.

Il y a habituellement davantage de jeunes bénévoles aux barrages routiers. Les années dernières, la grande majorité des écoles de la région étaient en congé pédagogique les jours de Téléthon. Ce n'est pas le cas cette année, mais il y a tout de même une trentaine de jeunes qui seront présents aux barrages.

Un vétéran du Noël du Pauvre

Depuis maintenant 21 ans, Roger Larivière s’implique pour la cause. Il est responsable de 11 des 13 barrages routiers. Monsieur Larivière s'occupe autant du recrutement que de la logistique.

À sa toute première implication, l’ancien animateur de pastorale avait réussi à amasser 500 $ avec son équipe de jeunes. « D’une année à l’autre, ça a toujours grossi, pour arriver à ce qu’on connaît aujourd’hui », affirme fièrement Roger Larivière.

Plus d'articles

Commentaires