Retour

De l'eau au plafond, une messe au sous-sol à l'église Saint-Paul

L'église Saint-Paul de Grand-Mère n'est pas en mesure d'accueillir les fidèles cette année pour la traditionnelle messe de minuit du 24 décembre. Une grande quantité d'eau s'est écoulée du plafond et des murs mercredi soir, entraînant d'importants dommages.

Un coude dans la tuyauterie qui se trouve au grenier de l'église a cédé et une toile au plafond a chuté sur les bancs au-devant de l'église Saint-Paul, en raison du poids de l'eau accumulé dans le plafond.

Une vingtaine de bancs ont été retirés pour éviter qu'ils ne s'abîment si une autre partie du plafond devait tomber.

De nombreuses fissures sont visibles sur les murs et les colonnes intérieures de l'église. La peinture des plafonds et des murs décolle à certains endroits.

Des séchoirs et déshumidificateurs ont été placés dans l'église pour retirer l'humidité et l'eau.

Toutes les activités dans l'église sont annulées pour au moins deux à trois mois.

Bâtiment patrimonial

Le président des assemblées des marguilliers ignore combien pourraient coûter les réparations, mais Michel Venne s'attend à une facture très salée.

Le système de gicleurs a été refait il y a quelques mois pour que l'église soit parée en cas d'incendie. Cela avait coûté environ 50 000 $.

En 1905, il en avait coûté 75 000 $ pour construire l'église. Aujourd'hui, il en coûterait 65 millions explique le président des assemblées des marguilliers, Michel Venne.

Puisqu'il s'agit d'une église patrimoniale, elle doit être remise exactement comme elle était avant les dégâts pour conserver le titre de bâtiment patrimonial.

D'après les informations d'Olivier Caron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine