Retour

De l'ingénierie estrienne dans le nouveau métro de Montréal 

Il y a un peu de l'Estrie et du Centre-du-Québec dans le nouveau métro de Montréal. Des ingénieurs de la région ont contribué à la conception de nombreux éléments visibles, une source de fierté pour le groupe d'ingénierie et de fabrication Khrome-Merkur qui a notamment des bureaux à Sherbrooke et une usine à Drummondville. 

Les ingénieurs et les techniciens de l'entreprise dont le siège social est à Sherbrooke ont participé activement à la nouvelle signature des wagons de métro Azur.

La contribution de l'entreprise à la conception des 468 nouvelles voitures - confiée au consortium Bombardier-Alstom - est aussi présente à l'intérieur des wagons. Les plafonds, l'éclairage et certaines composantes ont été développés par les ingénieurs de Merkur. 

Le travail technique a été réalisé dans l'usine du groupe située à Drummondville.

Une vitrine québécoise

Le groupe a d'autres projets en cours pour des sociétés de transport canadiennes. Leur travail pour le métro de Montréal pourra néanmoins servir de vitrine. 

Une quarantaine d'employés ont été mis à contribution dans la réalisation de ce projet.

Plus d'articles