Retour

De nouvelles informations font avancer le documentaire sur Cédrika Provencher

Plus de huit ans après l'enlèvement de Cédrika Provencher, les langues continuent de se délier. L'équipe de production du documentaire Cédrika, dont la sortie est prévue pour 2016, affirme avoir reçu de nouvelles informations qui ajoutent de l'eau au moulin pour mieux comprendre les circonstances entourant sa disparition.

Un texte d'Alexandre Duval

« Malgré que ça fait huit ans, il y a encore des gens qui parlent », affirme le réalisateur du documentaire, Stéphan Parent. « Il faut départager le vrai du faux; là-dedans, il y a toutes sortes de monde [...], mais quand on voit qu'une information peut sembler intéressante, on va quand même la vérifier », dit-il.

L'équipe du documentaire aurait notamment obtenu des témoignages de résidents de la région de Trois-Rivières au sujet de la voiture qui a été impliquée dans l'enlèvement de Cédrika et d'un individu qui est actuellement dans la mire des policiers.

« C'est des observations qui ont été faites au niveau de la personne [...] et au niveau de son comportement, ce qu'il a fait dans les heures précédant l'enlèvement de Cédrika », explique Stéphan Parent, ajoutant que des images captées par des caméras de surveillance ont permis d'aller rencontrer certains témoins.

« On ne prétend pas détenir la clé, la vérité dans tout ça, mais il y a une progression », laisse-t-il tomber. Les prochains tournages du documentaire seront donc influencés par ces informations qui continuent de parvenir à l'équipe de production.

Le grand-père de Cédrika garde espoir

Samedi, le grand-père de Cédrika, Henri Provencher, assistait au tournage qui se déroulait à l'angle des rues Chapais et Matteau à Trois-Rivières, là où la fillette a été aperçue pour la dernière fois, le 31 juillet 2007. L'équipe de production devait y capter des reconstitutions des recherches qui ont suivi l'enlèvement de Cédrika.

« Ça ramène un paquet de choses en mémoire [...] Ce n'est pas de gaieté de cœur qu'on vient ici, mais reste qu'on a toujours cet espoir-là de faire tout ce qu'il est possible de faire pour rappeler aux gens de nous donner l'information qui peut faire avancer le dossier », dit Henri Provencher.

Il affirme recevoir régulièrement lui-même des confidences du public, qu'il s'agisse d'informations crédibles ou non.

Pour lui, le documentaire qui est en préparation a le pouvoir de faire parler encore plus de personnes qui détiennent la moindre information au sujet de la disparition de Cédrika.

« Cédrika est dans la tête de tout le monde [...] Autant que nous autres, je pense, les gens veulent arriver à une fin. Ils veulent que Cédrika soit retrouvée », dit le grand-père.

D'autres tournages auront lieu à Trois-Rivières au cours des prochains mois afin que le documentaire Cédrika soit prêt à temps pour la date de sortie annoncée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine