Retour

De Trois-Rivières, il s'envole pour la Bulgarie pour les championnats du monde de tir au poignet

C'est un concours de circonstances qui a amené Alain Goyer de Trois-Rivières à pratiquer le bras de fer. Entraîneur-chef de conditionnement physique, c'est dans son bureau que tout a commencé. Jamais il n'aurait cru à ce moment que cela le mènerait en Bulgarie. 

« Quelqu'un est venu me voir au gym puis lui il n'avait jamais perdu de sa vie au bras de fer, relate Alain Goyer. Il se vantait de ça puis moi je suis un gars orgueilleux puis compétitif, alors j'ai dit : viens dans mon bureau, ça presse, on va arranger ça, puis il s'est présenté puis je l'ai battu aisément ».

Moins de deux ans plus tard, il s'apprête à s'envoler pour les championnats du monde 2016 de bras de fer qui se déroulent du 1er au 9 octobre en Bulgarie.

Dès sa première année de pratique, il a gagné le titre provincial. Il souhaite également revenir victorieux de la compétition internationale à venir.

« Mes ambitions sont là pour que je puisse gagner, je suis là pour apprendre beaucoup aussi, confie le Trifluvien. C'est un honneur de participer avec les gens qui sont les meilleurs au monde ».

Plus d'articles

Commentaires