Retour

Décès de Georges-Hébert Germain : la perte d'un auteur « formidable », dit Patricia Powers

La mort du journaliste et écrivain Georges-Hébert Germain ébranle le monde de la littérature en Mauricie. Le Québécois de 71 ans, qui a fait ses études classiques à Trois-Rivières et Montréal, est décédé vendredi soir après un long combat contre le cancer du cerveau.

Un texte de Marie-Eve Cousineau

Interviewée par Radio-Canada, l'animatrice Patricia Powers s'est dite « profondément attristée » par le décès de cet « auteur, écrivain, portraitiste et journaliste absolument formidable ».

Patricia Powers a eu l'occasion d'échanger à quelques reprises avec Georges-Hébert Germain lors des rencontres d'auteurs qu'elle animait à la librairie Clément Morin - maintenant fermée - à Trois-Rivières. L'écrivain y avait été invité pour présenter, entre autres, son roman Le Château (éditions Art global, 2001), qui raconte l'histoire du Château Frontenac et de ses habitants.

« Il m'avait tellement fait aimé le Château Frontenac que j'avais loué une chambre la fin de semaine suivante », dit Patricia Powers.

Georges-Hébert Germain a reçu en 2014 l'Ordre national du Québec, qui couronne plus de 50 ans de vie publique. Il s'est présenté très affaibli à la cérémonie où il a été fait chevalier.

Plus d'articles

Commentaires