Retour

Découverte des ossements de Cédrika Provencher : les chasseurs se souviennent

Sébastien Lupien, Martin et Pascal Lanthier sont bien malgré eux devenus associés à l'histoire de Cédrika Provencher. Le 11 décembre 2015, ils ont fait la macabre découverte des ossements de la fillette, un tournant crucial dans l'histoire de sa disparition.

Par une journée pluvieuse, le trio avait décidé d’aller chasser le lièvre. Ils avaient l’habitude de se rendre dans ce boisé très dense situé aux limites de la ville de Trois-Rivières, près de l’autoroute 40. Rien ne les préparait à ce qui les attendait.

Martin Lanthier est celui qui a aperçu les ossements sur le sol. Sébastien Lupien et Pascal Lanthier sont tout de suite venus le rejoindre. Ils ont appelé le 911 avec le pressentiment qu’ils venaient peut-être de retrouver Cédrika Provencher, portée disparue le 31 juillet 2007.

« Ce n’est pas facile, ce n’est pas un moment qu’on aime se remémorer », nous explique-t-il en entrevue, tout près de là où il a fait la découverte.

À ses côtés, son frère se souvient de la lourde atmosphère qui régnait le 11 décembre 2015. « C’était difficile, l’ambiance qu’il y avait dans la forêt, ça nous laisse une grande tristesse », raconte Pascal Lanthier.

Les trois chasseurs avaient rencontré les deux parents de Cédrika, Karine et Martin, ainsi que sa soeur. Sébastien Lupien se rappelle que cela avait été un moment stressant. « Ils ont été très gentils », dit-il.

Connaître la vérité

Les trois hommes n’ont pas envie de se retrouver au-devant de la scène. Ils pensent beaucoup à la famille qui vit tous les jours avec la douleur d’avoir perdu Cédrika.

Ils acceptent de parler aux médias dans l’espoir de faire avancer l’enquête.

C’est pourquoi on est ici, on souhaite vraiment une arrestation. On veut que quelqu’un parle, quelque part, et dise ce qui s’est passé. Il faut vraiment trouver le coupable, pour tout le monde.

Martin Lanthier

Dix jours de recherches intensives ont suivi la découverte des ossements. Depuis, il n’y a toujours pas eu d’arrestation dans cette affaire.

Retour sur les lieux

Martin Lanthier a récemment amené ses enfants pour la première fois à la barrière près du boisé, là où l’on trouve maintenant le nom de Cédrika écrit avec des branches d’arbres et des peluches.

Il n’a pas été capable de le faire avant cette semaine, mais il tenait à les y amener pour leur parler de ce qu’il a vécu et de l’histoire de Cédrika.

Pascal Lanthier affirme qu’il trouve difficile de retourner dans le boisé, mais il sent qu’il en a besoin pour faire la paix avec cette découverte bouleversante. Il a toujours aimé se retrouver en forêt et veut continuer à s’y sentir bien.

Avec la collaboration d'Amélie Desmarais

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine