Retour

Déjà des résiliations de baux à la Villa du jardin fleuri

Après que la Cour ait confirmé la fermeture de la résidence la Villa du jardin fleuri à Trois-Rivières, le processus de déménagement des résidents se poursuit et certains d'entre eux ont déjà résilié leur bail.

Des représentants du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) étaient sur place vendredi matin pour poursuivre le processus de relogement de la soixantaine de résidents autonomes et semi-autonomes.

« Je voudrais que les résidents aient confiance en notre jugement, quand je leur dis qu’on fait tout en notre pouvoir pour garder la résidence ouverte, lance la directrice générale de l’établissement, Johanne Bolduc. On a à cœur leur bien-être, et on sait que de les relocaliser, ça sera un événement déclencheur dans leur vie. »

La Villa du jardin fleuri avait demandé à la Cour de suspendre la décision du CIUSSS-MCQ de révoquer le permis de conformité de l’établissement. Un délai de 24 heures avait été accordé par la Cour supérieure de Montréal, mais le juge Marc St-Pierre de Trois-Rivières a refusé jeudi de prolonger cette suspension.

La direction de l’établissement s’est maintenant tournée vers le Tribunal administratif du Québec pour faire suspendre temporairement la décision du CIUSSS-MCQ de fermer l’établissement.

Les autorités régionales de la santé n’ont toujours pas fourni les motifs de leur décision à la direction de la résidence.

Plus d'articles

Commentaires